Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3930 du 27/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Amélioration de l’Environnement des affaires en Côte d’Ivoire : le Guichet unique des formalités d’entreprises ouvert
Publié le jeudi 27 decembre 2012  |  Le Patriote


Facilitation
© Abidjan.net par Atapointe
Facilitation des affaires: Ouverture du guichet unique des formalités d`entreprises au CEPICI
Mercredi 26 décembre 2012.Plateau. Le CEPICI a abrité la cérémonie d`ouverture et de présentation du guichet unique des formalités d`entreprises. Daniel Kablan Duncan, chef du gouvernement et les ministres Jean-Claude Brou, Kaba Nialé et Coulibaly Gnenema ont prit part à la cérémonie



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Côte d’Ivoire a désormais son Guichet unique des Formalités d’Entreprises. Le Premier Ministre et ministre de l’Economie et des Finances a procédé, hier, à l’inauguration de cet outil de facilitation des affaires en Côte d’Ivoire. Situé au 2ème étage de l’Immeuble Djèkanou, au Plateau, le Guichet unique des Formalités d’Entreprises est chargé des formalités d’usage pour la création d’une entreprise, notamment, l’accueil, l’information, la vérification des pièces, la préparation de l’annonce légale, l’ouverture de dossiers, etc. Dans le cadre de l’amélioration de l’environnement des affaires, le Guichet unique regroupe les services administratifs impliqués intervenant dans la création d’entreprise.

Ainsi, ce centre instruit les dossiers pour l’enregistrement des actes et l’attribution du numéro de compte contribuable par la direction générale des impôts, l’attribution du numéro de Registre de commerce et de crédit mobilier par le Greffe du Tribunal, la déclaration des employés par la CNPS et l’attribution du Code Import-export par la direction du commerce extérieur. Président du Conseil de Gestion du Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), Amadou Gon Coulibaly s’est félicité de l’ouverture de cet outil qui permettra de réduire les délais de création d’entreprise de 32 jours à 48h. « Cela contribuera à hisser la Côte d’Ivoire au rang des pays émergents et à améliorer son rang dans le prochain rapport Doing Business », a-t-il indiqué. C’est pourquoi, il a fait savoir que le Guichet unique entend étoffer ses services et les étendre aux autres administrations, à savoir la Douane, le ministère de l’Environnement, l’Ordre des Notaires, la Poste de Côte d’Ivoire, la CIE, etc.

Saluant la création de ce Guichet unique des Formalités d’Entreprises, Lorenzo Bertollini, responsable du développement de secteur privé à la Banque Mondiale a souhaité que cet outil soit un véritable vecteur de réduction des délais et du coût de création des entreprises. « L’espoir est que cette réforme permette un accroissement de l’investissement ainsi que la création d’emplois », a-t-il insisté. Pour le vice-président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, Bernard N’Doumi, le Guichet unique, de par ses missions, doit encourager l’entreprenariat, faciliter l’accès aux informations et les procédures, à travers l’Internet, et étendre cet outil aux villes de l’intérieur. A l’en croire, les délais et les coûts de création des entreprises ont considérablement réduit la création des PME.

« Le coût de création d’entreprise reste encore un problème à résoudre. Auparavant, pour la création d’une SARL, il faillait 10 procédures en 32 jours pour un montant de 770 000 FCFA», a-t-il dénoncé. Pour le Premier Ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan, l’engouement des pays industrialisés à soutenir et à investir en Côte d’Ivoire impose la mise en place d’un environnement économique propice aux affaires et à l’investissement. Aussi a-t-il annoncé, pour les prochains mois, la mise en place d’autres mesures incitatives pour l’investissement privé direct. « Il s’agit d’attirer d’importants flux de capitaux étrangers en Côte d’Ivoire », a-t-il précisé.

Sogona Sidibé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment