Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3930 du 27/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Interview / Tonton Bouba : “ce que je réserve aux enfants”
Publié le jeudi 27 decembre 2012  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le 1er janvier prochain, le plus célèbre des tontons de Côte d’Ivoire donne rendez-vous, au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville aux tout-petits pour un « Fitini show ». Dans cet entretien, Tonton Bouba lève un coin de voile sur ce spectacle ...

Le Patriote : Le Fitini Show, c’est dans six jours. Comment vont les préparatifs ?

Tonton Bouba : Nous sommes prêts. Nous attendons que les tickets sortent. Quand on est à une semaine d’un événement, il ne faut plus attendre. Tous les chapitres ont été ébauchés. Tous les artistes ont été soldés. Moi si, par la grâce de Dieu, j’ai les moyens, je n’attends pas que la salle soit pleine pour dire aux artistes « attends moi, attends moi ». Parce que quand on a pris des engagements vis-à-vis des gens, il faut les honorer. Il y aura Claire Bahi, Debordo DJ, Amy Sarah Bamba. Je vais certainement ajouter Aboutou Roots puisqu’il y aura également de grandes personnes. Et comme leur dernier album est aimé par les enfants, je me suis dit pourquoi ne pas les inviter. Il y aura aussi des acrobates, ainsi qu’un très beau ballet des enfants sur la réconciliation fait sur la musique de Dickael Liadé que j’ai vu lors d’un arbre de Noël que j’animais à la Rochelle. Il était très beau.

L. P : Et sur le plan sécuritaire?

T.B : Je vous assure que tout est réglé. La couverture médicale aussi, depuis un mois. Il y aura des brancardiers. Nous attendons les parents, ils peuvent venir en toute quiétude avec leurs enfants.

L.P : Côté déguisement des enfants, qu’est-ce que vous avez retenu finalement ?

T. B : Beaucoup de personnes se renseignent sur la tenue traditionnelle. J’ai donc finalement décidé que ceux qui seront déguisés en tenue moderne, entre autres Batman, Spiderman, Dora, auront leurs lots. Ceux qui seront en tenue traditionnelle, du genre hindoue, el hadj, yorouba, recevront aussi un prix. Les tenues, surtout celles qui sont modernes, ne sont pas faciles à avoir. Je ne veux donc pas qu’on ait l’impression que c’est fait pour les enfants de Cocody. Je veux que tout le monde y participe. Une dernière idée m’est venue récemment. J’animais un arbre de Noël au Golf, et une dame est venue me dire que son fils est né le 1er janvier et qu’elle aimerait fêter son anniversaire sur le podium. J’ai dit pourquoi pas ? Nous allons choisir dix enfants nés le 1er janvier, preuves à l’appui, pour fêter leur anniversaire.
L.P: Sur les affiches, Tonton Bouba apparaît en Batman. Dans quels déguisements sera-t-il ce jour-là ?

TB : Il ne faut pas trop désorienter les enfants. Quand ils sont habitués à un monde, il faut les amener petit à petit dans un autre monde. Je serai certainement dans une tenue qu’ils connaissent parce que je ne peux rien inventer. J’avoue que je n’ai pas encore choisi la tenue. Peut-être que j’en porterai deux différentes. J’ai acheté un ballon à Montreuil (France). Je vais le lancer dans la salle et les enfants vont taper dessus au son de toutes les musiques qu’ils aiment. J’ai été aussi inspiré par la fête des mères. Pendant 5 à 6 minutes, on va jouer les chansons des artistes qu’ils adorent, ils vont danser comme ils veulent. Ceux qui voudront occuper le podium vont le faire. Et tout ça sera huilé dans le spectacle.

L.P : Y aura-t-il une entrée spéciale de Tonton Bouba dans la salle ?

T.B : Oui, je cherche une entrée spéciale. Je dois voir cela avec M. Kenzo parce que cela se fait avec la lumière. Souvent on a des idées, mais on n’a pas les moyens pour les mettre en pratique. Quand j’animais Wozo Vacances et que je voulais faire quelque chose, on me disait : « va te débrouiller». Très souvent, je suis allé chercher des hélicoptères à Ivoire hélico. Les gens aimeraient bien qu’on fasse comme en Europe. Mais, on n’a pas les moyens. Sinon, l’idée que j’aie est là. Mais, comment la mettre en pratique ?

L.P : Quelle est justement cette idée ?

T.B : C’est de resurgir du podium comme si je sortais d’un volcan. Avec beaucoup de fumée, de lumière et du bruitage.

L.P : Le spectacle sera-t-il à guichets fermés ?

T.B : Nous avons confectionné 4000 tickets, qui sont déjà en vente. Si nous les écoulons tous avant le jour du spectacle, il sera à guichets fermés. Ce que je peux dire pour le moment, c’est que nous ouvrirons la salle à 10h. Mais, si les enfants sont là à 8h, on ouvrira la salle. L’appel que je lance aux parents, c’est qu’ils viennent avec les enfants à 10h. On commencera la pré-animation à 11h. A 13h, on fera une pause et moi je monterai à 14h30 sur scène. Au plus tard à 17h30, on aura fini, pour que les enfants rentrent chez eux.

Réalisée par Y. Sangaré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment