Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Boigny Express N° 098 du 27/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Entretien : Henri Konan Bédié plébiscité homme de paix
Publié le jeudi 27 decembre 2012  |  Boigny Express


Conférence
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Conférence budgétaire du Pdci-Rda: le Président Henri Konan Bedié prend part à l`élaboration du budget 2013.
Lundi 29 octobre 2012. Abidjan( salle conférence ministère Affaires étrangères). Pour mieux moderniser la gestion du parti le PDCI initie une conférence budgétaire quelques mois après la nomination de Nzi Assamoua Désiré en qualité de directeur financier du Pdci Rda. Photo: Henri Konan Bédié, Président du Pdci.


 Vos outils




De toutes les voix qui s’élèvent pour reconnaître le Président Bédié comme l’homme de l’année 2012, nous avons retenu d’appuyer ce choix de nombreuses personnes par les apports concrets au-delà des paroles : la célébration le 15 décembre par un hommage rendu à l’homme avec l’appel de l’initiatrice de la cérémonie de voir Bédié honoré d’un prix international. Nous publions aussi la contribution d’un lecteur dans le même esprit.
Boigny Express : Vous venez d’organiser une cérémonie d’hommage au président Bédié. Que représente-t-il selon vous pour la Côte d’Ivoire ?

Sita Coulibaly : Le président Henri Konan BEDIE est un home énigmatique et profond qui, par une sagesse et une adresse qui tiennent du génie, a su éviter à notre pays le chaos en lui assurant une alternative porteuse d’espoir pour la Jeunesse et les Femmes. C’est un homme d’Etat exceptionnel qui veille sur la Côte d’Ivoire avec un sens de responsabilité et de mesure qui achèvent de faire de lui un homme d’exception dont les messages de vérité et d’espoir nous invitent constamment à ne pas nous enliser dans une zone sablonneuse, dans la gadoue de la démagogie et les mirages de (télé) populisme, tendances lourdes des pouvoirs africains. Modèle pour nous, jeunes générations, à la fois icône et label, il mérite toute notre reconnaissance. Il a tout donné à la Côte d’ivoire, corps et âme. Parce qu’il est un bâtisseur et un homme de projets, il se projette constamment dans l’avenir. Ce qui fait de lui, malgré le poids des ans, un éternel jeune dont l’esprit s’adapte encore et toujours aux défis du moment.

Boigny Express : Il a la réputation d’homme de parole et de paix ; comment justifiez-vous cette assertion ?

Sita Coulibaly : Respect de la parole

Le monde entier aura constaté de l’élection présidentielle 2010 que lorsqu’il donne sa parole, il la respecte. Quand il s’engage, il met un point d’honneur à respecter ses engagements. Il a promis soutenir le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) au second tour de la présidentielle, il l’a fait en s’y investissant pleinement. Et quand survint le brigandage électoral opéré par l’ex-président Laurent Gbagbo, battu démocratiquement, il s’est engagé à se battre pour que la vérité des urnes et la volonté souveraine du peuple ivoirien soient respectées. Aucun développement n’est possible sans la paix. Mais il n’y a pas de paix valable et durable sans vérité et sans justice. Le Président BEDIE ne s’engage que lorsqu’il est convaincu de la justice et de la justesse de la cause à défendre. C’est ce qui explique sa condamnation courageuse et sans équivoque du coup d’Etat du 19 septembre 2002. C’est aussi ce qui justifie son refus de s’associer, à Linas Marcoussis, à la tentative de spolier le Président d’alors, Laurent Gbagbo, de ses prérogatives institutionnelles. Cloîtré au Golf, se constituant en véritable bouclier défenseur de la légalité et de la légitimité, nous l’y avons vu, porter stoïquement sa croix en résistant aux balles de l’entêtement et aux obus de la honte, dans l’unique objectif de sauver le résultat des urnes et, partant, la démocratie.

Homme de paix
Celui qui fut victime du coup d’Etat anachronique et injustifié de 1999 est rentré au pays deux ans plus tard, sans rancune, sans désir de vengeance mais avec un rameau d’olivier à la main, des paroles de paix et de réconciliation à la bouche. Il sait que l’enjeu de toute politique, c’est la concorde. Il sait que la politique, c’est le Respect des règles démocratiques et la culture du Vivre Ensemble. Continuateur de l’œuvre de construction de la nation entreprise par Félix Houphouët-Boigny, exemplaire par sa clémence, Homme d’Etat prodigieux, il s’est engagé à faire de la Côte d’Ivoire, un éléphant d’Afrique, une nation développée dans l’espace d’une génération grâce à un programme ambitieux de développement nationale dont la mise en œuvre a été brutalement interrompue par le coup d’Etat obscurantiste de Décembre 1999.

Boigny Express : Il se dit qu’à la tête de votre Ong, vous voulez mener campagne pour qu’une reconnaissance internationale lui soit reconnue. Pourquoi estimez-vous qu’un prix est nécessaire ?

Sita Coulibaly : Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE est le choix de la sagesse et du bon sens. C’est un homme d’expérience qui est consulté même au-delà de la Côte d’Ivoire pour toutes les situations qui se posent à notre pays. C’est donc une référence, un gisement que le monde entier n’a pas encore fini d’explorer. Tous les ambassadeurs qui arrivent en Côte d’ivoire, les chefs d’Etat, les personnalités du monde de la haute finance qui débarquent en Côte d’Ivoire cherchent à rencontrer le Président BEDIE. Parce qu’ils sont persuadés d’avoir des indications précieuses leur permettant d’avoir également une meilleure compréhension des choses. C’est un homme pondéré, légaliste, figure de proue dans la sphère politique de notre pays et de la sous-région, c’est un démocrate affirmé et un Homme de paix. C’est pourquoi nous avons magnifié et célébré son obsessionnelle abnégation à conduire la Côte d’ivoire vers les destinées lumineuses le Samedi 15 Décembre 2012. Aussi, pour qu’il fasse des émules, est-il souhaitable que ce comportement soit salué et reconnu à travers un prix. « Son intelligence politique lui a permis un parcours exemplaire. Il incarne des valeurs vitales telles que la probité morale, la rigueur dans l’exécution des tâches. Son sens élevé du devoir, des relations humaines, sa capacité à gérer les affaires de l’Etat et à relever les défis, font de lui un homme accompli ».

Boigny Express : Comment pouvez-vous dire en deux mots son passage à la tête de la Côte d’Ivoire en tant que président de la République ?

Sita Coulibaly : Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE est une grand visionnaire, il reste toujours pour la Côte d’Ivoire un Concepteur de grands projets qui réconcilient les Ivoiriens avec le progrès et le bonheur partagés. Il n’a pas attendu d’être président pour marquer de ses empruntes les nombreuses réalisations de développement de la Côte d’Ivoire. Fédérateur des forces vives de la nation, il a toujours su mettre au service de la nation les intelligences et l’expertise des enfants de la Côte d’Ivoire sans distinction de partis, d’ethnies, de région, de religion et de sexe. Toutes les confessions religieuses sans discrimination ont bénéficié d’appui matériel et financier d’Henri Konan BEDIE. Pétri d’humilité, Henri Konan BEDIE, n’a de revanche à prendre sur personne. Il a toujours su faire preuve de tolérance et de mansuétude envers tous.

Boigny Express : Quelles sont les stratégies que vous entendez mettre en place pour communiquer vos vœux à l’opinion publique nationale et internationale.

Sita Coulibaly : Pour atteindre ses objectifs la Fondation Yéti entend organiser une conférence publique autour des thèmes suivants :
-« S.E.M.Henri Konan BEDIE, Homme de paix et de dialogue » ;
-« Pourquoi S.E.M. Henri Konan BEDIE est-il l’homme de l’année ? » ;
-« Pourquoi S.E.M. Henri Konan BEDIE mérite-t-il le Prix Félix Houphouët-Boigny 2012 ? ». Outre ces communications, il est prévu des expositions photos et des projections de films sur S.E.M. Henri Konan BEDIE.

Boigny Express : Un dernier mot ?

Sita Coulibaly : Nationaliste équilibré, S.E.M.Henri Konan BEDIE a su rassembler les ivoiriens dans l’unité, en insistant sur l’identité nationale, en renforçant la conscience d’appartenance non seulement à un état national mais aussi à une communauté soudée par une culture et une histoire. Henri Konan BEDIE a su également garantir la souveraineté nationale dans le respect des droits de l’homme, de la vie humaine et dans la coopération tant avec les Etats voisins qu’avec l’Afrique et le monde. Dépositaire de l’héritage du père fondateur, par son sens du pardon et de la réconciliation, Henri Konan BEDIE est un nationaliste pétri d’un humanitaire, soucieux du progrès et du rayonnement de son pays, en démocrate épris de dialogue, de paix et de tolérance. Il est l’un des rares chefs d’Etat à avoir plusieurs fois pardonné à ses ennemis et à des adversaires réels ou potentiels et surtout à avoir gouverné sans verser le sang de ses concitoyens. L’option de S.E.M. Henri Konan BEDIE en faveur d’une démocratie apaisée à construire en évitant au maximum les heurts fratricides en vue de l’émancipation et du développement durable de l’homme ivoirien, a été violemment combattue. Cependant la justesse des vues de cet homme de réflexion et d’action pétri de savoir, d’expérience, de courage et de sérénité remarquable dans l’adversité, fait qu’en Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE reste pour la Côte d’ivoire l’homme d’espérance dont les sages conseils guident toujours la Côte d’Ivoire. Voilà la palme dont se voit nimbé celui qui s’impose aujourd’hui comme la conscience morale de la politique ivoirienne. C’est là sa plus grande victoire politique. Celle qui lui ouvre les portes de l’éternité où il se trouve auréolé de gloire. Un homme d’une telle aura, mérite qu’on le salue et qu’on le célèbre, aujourd’hui et toujours. Disons lui merci d’avoir soutenu le Président de la République Alassane Ouattara dont ses conseils avisés commencent à porter leurs fruits en moins de deux ans de mandat malgré les importants dégâts dus à la longue crise militaro-politiques de dix ans. Aujourd’hui, les ivoiriens commencent à voir le bout du tunnel avec Henri Konan BEDIE et son cadet Alassane Ouattara, une source d’espérance pour que la Côte d’Ivoire soit effectivement un pays émergeant à l’horizon 2020.

Propos extraits du dossier support de la cérémonie d’hommage au Président Bédié.
Mougo Beniwa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment