Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 977 du 28/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Dette intérieure/Duncan rassure les fournisseurs: “Dès janvier 2013, tout sera traité’’
Publié le vendredi 28 decembre 2012  |  Le Mandat


Facilitation
© Abidjan.net par Atapointe
Facilitation des affaires: Ouverture du guichet unique des formalités d`entreprises au CEPICI .
Mercredi 26 décembre 2012.Plateau. Le CEPICI a abrité la cérémonie d`ouverture et de présentation du guichet unique des formalités d`entreprises. Daniel Kablan Duncan, chef du gouvernement et les ministres Jean-Claude Brou, Kaba Nialé et Coulibaly Gnenema ont prit part à la cérémonie


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a procédé le jeudi 27 décembre 2012, à la Primature, au Plateau, au lancement des travaux du Comité de concertation Secteur public / secteur privé.

La Côte d’Ivoire va prendre les dispositions appropriées pour assainir le climat des affaires. Lors du lancement des travaux hier, jeudi 27 décembre, du comité de concertation, le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan a rassuré que le gouvernement prendra toutes les dispositions pratiques nécessaires à la création d’un climat général favorable aux affaires. Au titre de la dette intérieure, le Premier ministre a déclaré que « le gouvernement s’engage, dès janvier 2013, à procéder au traitement définitif de la dette privée pour donner un nouveau souffle aux entreprises ». Les modalités pratiques de ce traitement seront précisées ultérieurement. Toutes ces actions du gouvernement visent à porter le taux d’investissement global à 23,5 % du Produit intérieur brut (PIB) en 2015. Actuellement (2012), il s’élève à 12,5 %, contre 8,2 % en 2011. Quant aux investissements publics, il devra passer de 5,4 % en 2012 à 9 % en 2015. Le taux d’investissement privé qui s’élève actuellement à 7,10 % du PIB, devrait, avec toutes ces mesures, passer à 14,5 % en 2015. Il était de 2,8 % en 2011. Des investissements privés, mais aussi et surtout publics. Aussi, le gouvernement réalisera-t-il des investissements publics massifs non seulement dans les domaines des infrastructures économiques de base, mais aussi et notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation, pour permettre aux entreprises de disposer d’une main-d’œuvre de qualité. C’est d’ailleurs dans ce sens que le Président de la République a décidé de re-instituer les Prix d’Excellence qui seront décernés chaque année le 6 août, à la veille de la fête nationale. Ils concerneront tant le secteur Public que le secteur Privé et célébreront les lauréats des lauréats et l’excellence. «Je m’emploierai personnellement à réunir tous les trimestres, l’organe de direction qu’est le Comité d’Orientation et de Décision (COD), composé des ministres concernés, afin d’apporter des réponses concrètes aux préoccupations des acteurs du secteur privé », a dit le Premier ministre. Dans l’intervalle, la ministre auprès du Premier ministre, chargée de l’Economie et des Finances a été instruite à l’effet de tenir une réunion bimestrielle avec le Comité d’Orientation et de Décision, composé des ministres concernés et des présidents des organisations patronales. Le chef du gouvernement a, également, assuré que toutes les missions inscrites dans les textes qui régissent le Comité de Concertation seront remplies, afin d’améliorer l’environnement des affaires et de rendre les entreprises ivoiriennes plus compétitives, créatrices de richesses et d’emplois. En outre, tous les textes pris pour favoriser l’investissement privé (nouveau code des investissements, codes sectoriels) seront appliqués pour rendre la destination Côte d’Ivoire plus attractive pour les capitaux privés.
BENJAMIN SORO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment