Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Code ISPS : le PASP, une destination sûre
Publié le vendredi 28 decembre 2012  |  AIP




 Vos outils




Dans le cadre de la réactualisation du Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (Code ISPS), le Port autonome de San Pedro (PASP) a procédé, vendredi, à un exercice de simulation grandeur nature de la sécurisation de l’espace portuaire.
Cet exercice s’est tenu en présence d’un nombreux public médusé par les prouesses des acteurs intervenant dans la sûreté et la sécurisation du PASP et de ses installations, a constaté l’AIP.
Les objectifs recherchés étaient, entre autres, la hiérarchisation de la circulation de l’information en cas de crise, la réactivité des forces de sûreté et de sécurité déjà sur place en cas de crise et la préparation du retour à la normale après la crise. Premier port d’exportation de cacao au monde, le PASP compte pour beaucoup dans l’économie nationale et mondiale.
Pour en arriver là, un certain nombre d’acteurs et leur niveau de participation à cette manœuvre ont été mis à l’œuvre. Il s’agit notamment des sapeurs pompiers militaires, de la gendarmerie, la police et du service de communication du PASP, au niveau de la conception-action.
L’exercice de simulation a concerné une attaque de pilotine au cours de laquelle un groupe d’individus a décidé de mettre à exécution une action terroriste visant le PASP, dans l’optique de créer par des actions spécifiques une psychose de terreur propre à rendre la destination PASP peu sûre, cherchant à faire aboutir ainsi leurs revendications.
La scène a été élaborée en huit étapes, allant de la prise de la pilotine à un point presse post crise, en passant par la prise du bateau en attente de rentrer à quai et l’arrestation des terroristes.
Lors des échanges d’allocutions, le président de la communauté portuaire de San Pedro, Guy Hiba Max, représentant le directeur général du PASP, Hilaire Marcel Lamizana, a, pour l’essentiel, souligné l’importance du code ISPS dans les activités du port, code pour lequel le port investit chaque année un peu plus de 400 millions de FCFA.
Quant au colonel Bruno Bah de la direction générale des affaires maritimes et portuaires (DGAMP), il a mis en exergue l’importance du code ISPS qui concourt à la compétitivité du PASP.
Bien avant cet exercice de simulation, un séminaire avait réuni, du 11 au 13 décembre, les acteurs intervenant dans la sûreté et la sécurité du PASP.
(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment