Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3932 du 29/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Assemblée générale : le Synesci fait le point de sa lutte
Publié le samedi 29 decembre 2012  |  Le Patriote


Primature:
© Abidjan.net par Emma
Primature: Commémoration de la fête de travail en présence du premier ministre Mr Ahoussou Jeannot
Mardi 1er mai 2012. Abidjan. Primature au Plateau. Photo: Soro Mamadou, Secretaire general du Synesci


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Faire le point des acquis de la lutte syndicale. C’est ce qui ressort de l’Assemblée générale du Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (SYNESCI), tenue hier, au Plateau. Il s’est agi pour ce syndicat, de plancher sur les acquis issues des négociations et les points d’accord arrêtés avec le gouvernement. Ce, après la rétention des notes des évaluations des élèves. Cette forme de protestation qui a démarré le 16 octobre dernier a été suspendue le 18 décembre 2012. Selon le Bureau exécutif national (BEN) dirigé par Siaka Traoré, secrétaire général du Synesci, ce sont des promesses qui leur ont été faites par le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative, Gnamien Konan.

Et qui sont confinées dans des courriers en date du 13 et 17 décembre 2013. Il souligne qu’en 2013, 50 % du reliquat de ses engagements contractés en 2007 au profit de certaines catégories de fonctionnaire seront satisfaites. Précisant par ailleurs ‘’que le processus d’élaboration du prochain budget n’ayant pas encore démarré, la prise en compte des engagements non satisfaits et des arriérés ne peut être envisagée qu’à partir du budget de 2014’’. A en croire le Synesci, le gouvernement a également assuré du paiement des 25% restants du reliquat des engagements consentis par l’Etat en 2007 et qui seront soldés en 2014 pour porter le taux d’exécution à 100%.

Les autorités ivoiriennes qui entendent montrer leur bonne foi et éviter de fausses promesses ont expliqué que la question de l’apurement des arriérés sera examinée en fonction des ressources de l’Etat. Il est vrai, toutes les raisons ont amené le Synesci à suspendre son mot d’ordre de rétention des notes, mais ce syndicat pourrait remettre à exécution sa menace, à partir du 02 janvier 2014, si le Gouvernement n’honorait pas ses engagements.

Anzoumana Cissé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment