Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Cité administrative Plateau : un incendie ravage le sous-sol de la tour D
Publié le lundi 31 decembre 2012  |  Le Nouveau Consommateur Hebdo




 Vos outils




Une dizaine de véhicules calcinés, des installations électriques endommagées avec une menace d’embrasement de tout le sous-sol de la tour D, c’est le triste bilan de l’incendie qui s’est déclenché le jeudi 27 décembre dernier à la cité administrative au premier sous-sol de la tour D.

Selon le colonel Issa Sako du Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires de l’Indenié que nous avons rencontré sur les lieux peu après le sinistre, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer mais il a fallu 2 heures pour que ses hommes maîtrisent ce feu rageur. Après une lutte épique avec des flammes qui se montraient de plus en plus violentes, les soldats du feu, au nombre de 30, ont finalement circonscrit l’incendie. L’origine exact du sinistre n’est pas pour l’instant connu mais le colonel Issa Sako est formel : « L’incendie a déclenché à partir d’un des nombreux véhicules stationnés au sous-sol de la tour D et, c’est là que le feu s’est propagé sur les autres véhicules. Il y a eu plus de peur que de mal. Nous ne parlons pas de pire mais l’irréparable aurait pu se produire.» Un jeudi noir pour les propriétaires des véhicules calcinés dont l’un d’entre-deux, A.T Léon, est inconsolable : « Ce n’est pas possible ; même sur les lieux de service, nous ne sommes pas en sécurité. Je remercie Dieu d’avoir épargné nos vies. C’est ça l’essentiel », s’exclame-t-il l’air tout de même furieux. La Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, Kandia Camara, dont le département ministériel est logé au sein de la tour D, était sur les lieux du sinistre pour constater le caractère précaire des conditions de sécurité du sous-sol de la cité administrative. C’est le lieu d’interpeller l’Etat sur les problèmes de sécurité à la Cité administrative en général. En l’espace de deux ans, c’est le énième incendie qui survient ainsi dans cet espace de l’administration publique ivoirienne. Incendie criminel ou simple accident ? L’enquête que vient d’ouvrir la police, nous situera sur cet autre sinistre.

Samuel Guelah

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment