Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Showbizz
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3932 du 29/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Showbizz

Ernest Adjovi (Président des Kora Awards) “Je demande pardon à la Côte d’Ivoire...”
Publié le mercredi 2 janvier 2013  |  Le Patriote


Musique
© Abidjan.net par Nathan Koné
Musique : Ernest Adjovi lance officiellement les Kora Awards 2012
Mercredi 28 novembre 2012. Abidjan. Complexe du Wafou, à Vridi. Ernest Adjovi, initiateur du projet, lance officiellement les Kora Awards 2012, qui se tiendront le 29 décembre 2012 au palais des congrès de l`Hôtel Ivoire, en présence de l`artiste américain Chris Brown et du groupe nigerian P Square


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

“Trois mots pour illustrer mes propos de ce soir. Tolérance, pardon et développement. Ces trois concepts sont le garant d’une société qui a le souci du vivre ensemble, du mieux vivre ensemble dans l’espérance d’un bonheur partagé. Vous vous interrogez sans doute sur le fait que ces notions qui relèvent du politique viennent chercher dans une manifestation artistique. Sachez qu’il en va des Kora (Awards) comme il en va pour toute œuvre humaine. Les Kora ne doivent pas être perçues comme une Tour d’ivoire dans un univers de misère. Pour vous, pour nous les Kora doivent être perçus comme un instant magique qui donne de l’Afrique, par-delà des vicissitudes, une image positive, mieux les Kora doivent nous aider à aimer et à faire changer le regard du monde sur notre continent. Et l’Afrique peut se permettre de rêver, un rêve d’espérance qui nous donne des ailes de voler aussi haut pour accomplir notre destin sur la terre des hommes. Oui changer le destin de l’Afrique, est ce rêve de tous que nous devons incarner. La Côte d’Ivoire, la Nouvelle Côte d’Ivoire convalescente, témoigne avec éloquence que la Renaissance est bien possible. Sous la gouvernance d’un homme d’expérience, un homme au parcours impressionnant qui a épaté, du reste le monde, en étant le premier africain et le seul à ce jour être Directeur Adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), un homme qui a pris le destin à contre-pieds en renonçant aux privilèges de la finance mondiale pour venir au chevet de son pays malade, de son continent en souffrance. Sous la gouvernance du président Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire prépare ardemment et passionnément son redécollage économique, politique et culturelle. Pour nous, les Kora ce soir (ndlr, dimanche 29 décembre) à Abidjan, c’est le symbole du partage de l’ambition que nourrit cet homme de faire de son pays une puissance émergente, une démocratie forte dans une Afrique qui apprend à gagner. Je ne suis pas sur une tribune politique, permettez-moi de lui rendre un hommage très mérité. Mesdames et messieurs ne nous voilons pas la face, le développement, la démocratie se nourrissent de la paix. Cela, notre Père le président Félix Houphouët-Boigny, nous l’a déjà enseigné. Nous avons l’impérieux devoir d’être tous des artisans de la paix. Mais la paix, sans la nécessaire tolérance qui signifie s’accepter avec nos différences, se pardonner, serait un vain mot. Mesdames et messieurs, formulons en notre fort intérieur le serment de donner une nouvelle chance à la Côte d’Ivoire qui se redresse et à l’Afrique qui continue de s’interroger sur son destin. Nous devons avoir de l’ambition afin de relever les défis de notre époque, notre génération ne doit pas faillir face à l’histoire. L’Afrique notre continent, la Côte d’Ivoire regorge d’hommes et de femmes de talent et d’expérience. Permettez-moi de remercier deux personnalités sans lesquelles les Kora à Abidjan n’auraient pas été une réalité, un haut conseiller de la présidence pour qui la tenue des Kora à Abidjan était une affaire d’honneur et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko qui nous recevait tard dans la nuit pour résoudre des problèmes. Je veux demander pardon à la Côte d’Ivoire pour les dysfonctionnements constatés et dûs au retard de l’artiste américain Chris Brown. Ça a été très difficile, nous avons signé le 13 septembre dernier un contrat, mais comme vous le savez ça a été très difficile, nous lui avons affrété un avion, il a refusé de monter abord, puis un deuxième et ensuite un troisième, finalement il est à Abidjan avec sa fiancée Rihanna. Pouvions-nous permettre de faire les Kora sans l’invité spécial. Nous avons dû reporter l’événement. Cela nous a créé d’énormes difficultés…. Les artistes, qui ont effectué le déplacement, devaient prester pour retourner passer les fêtes de fin d’année en famille. Ce soir, nous faisons une cérémonie sans ces artistes qui pourtant étaient bel et bien à Abidjan pour les Kora. Je vous dis en toute transparence ce qui s’est passé…. »
Propos recueillis par Moussa Keita

Palmarès
l Meilleure artiste féminine Afrique de l’Ouest
Chidinma (Nigeria) pour « Kedike »
l Meilleur artiste masculin Afrique de l’Ouest
DJ Arafat (Côte d’Ivoire) pour «Kpankaka»
l Meilleure artiste féminine Afrique de l’Est
Juliana Kanyomozil (Ouganda) pour « I’m Ugandan »
l Meilleur artiste masculin Afrique de l’Est
Kidum (Burundi) pour « Mwizi »
( feat. Sana Mulika)
l Meilleure artiste féminine Afrique Centrale
Mounira Mitchala (Tchad) pour « Independence »
l Meilleur artiste masculin Afrique centrale
Lord Ekomy Ndong (Gabon) pour « Bi se fe Nale »
l Meilleure artiste féminine Afrique australe
Zahara (Afrique du Sud) pour « Loliwe »
l Meilleur artiste masculin Afrique australe
The Dogg (Namibie) pour « The Deception »
l Meilleure artiste féminine Afrique du Nord
Hasna El Becharia Djazair (Algérie) pour « Johara »
l Meilleure artiste masculin Afrique du Nord
Cheb Khaled (Algérie) pour «C’est la vie»
l Meilleure artiste féminine Diaspora Europe Caraïbes
Sega El (France) pour « Jaloux »
l Meilleur artiste masculin Diaspora Europe Caraïbes
Sexion d’Assaut (France) pour « Avant qu’elle ne parte »
l Meilleur artiste masculin Diaspora USA/Canada
Chris Brown feat. Lil’ Wayne & Busta Rhymes (USA) pour « Look at me now »
l Meilleure artiste féminine Diaspora USA/Canada
Rihanna (USA) pour « We found love »
l Meilleure artiste féminine musique traditionnelle
Aida Samb (Sénégal) pour « Saraaba »
l Meilleur artiste masculin Musique traditionnelle
Satanlux (Togo) pour « Africavio »
l Meilleur groupe musique traditionnelle
Les frères Guedehoungue (Bénin) pour « Feu de brousse »
l Meilleure artiste féminine musique religieuse
Sœur Lydie Nseya (RDC) pour «Bolamu»
l Meilleur artiste masculin musique religieuse
Yvan (Bénin) pour «Ton amour me suffit»
l Meilleur groupe musique religieuse
Seraphim Song’s(Burundi) pour « Impundu »
l Meilleur groupe d’Afrique
Magic System (Côte d’Ivoire) pour « Dodo »
l Meilleur espoir féminin
Sessimé (Bénin) pour « Mayavio »
l Meilleur espoir masculin
Davido (Nigéria) pour « Dami Duro »
l Meilleur réalisateur
Gelongal pour le clip « Kumu Nexxul » de Viviane Ndour (Sénégal)
l Femme de l’année
Patience Dabany
l Meilleur artiste africain
de l’année
Dj Arafat (Côte d’Ivoire)
l Meilleur manager
Bu Thiam

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment