Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3935 du 4/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Sport

Boxe : Après la dissolution du comité directeur, De nouvelles élections le 25 janvier 2013
Publié le vendredi 4 janvier 2013  |  Le Patriote


Noble
© Autre presse par DR
Noble art : combat de boxe à Abidjan


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon, a fixé la date du vendredi 25 janvier 2013 pour la prochaine assemblée générale élective du comité directeur de la fédération ivoirienne de boxe (FIB), lors d’une rencontre avec les acteurs du noble art, ce jeudi 3 janvier 2013, à la salle de conférence du ministère au 8e étage de la Tour B au Plateau (Abidjan). «L’élection du nouveau comité directeur est fixée au 25 janvier 2013. Prenez toutes les dispositions pour la tenue de l’Assemblée générale à cette date et fixer vous des objectifs», a-t-il recommandé. Le ministre Lobognon a exigé également l’actualisation des textes avec l’adoption d’un nouveau système électoral. Désormais, a-t-il préconisé, il ne s’agira plus d’élire un individu mais une liste pour une gestion plus rationnelle et professionnelle de la fédération. «Désormais, on n’élit plus un président, mais un comité directeur de 15 membres. Ce sont des listes qui vont s’affronter avec des programmes. Ceux qui sont appelés à diriger la boxe ne doivent pas attendre que l’Etat vienne financer les activités. L’Etat viendra vous épauler à travers des projets fiables», a indiqué Alain Lobognon. S’il avance placer beaucoup d’espoir dans la boxe car faisant «partie des dix disciplines à promouvoir pour nous apporter des médailles aux Jeux Olympiques», il a appelé les acteurs de la discipline à lui conférer son statut de noblesse. «Au 20e siècle, la boxe était un sport professionnel. Pourquoi au 21e siècle, la boxe est-elle inexistante ? Qu’est-ce que vous faites pour donner des champions à la Côte d’Ivoire ? La boxe est un noble art, donnez-nous de la noblesse», a-t-il conseillé. Dans sa politique de développement des sports ivoiriens, il a rappelé à ses visiteurs sa vision qui consiste, pour chaque fédération nationale, d’organiser des compétitions sur toute l’étendue du territoire national, avoir un club dans chacun des 14 districts administratifs du pays, se doter d’uen école de formation et enregistrer au moins 20.000 licenciés. Une mission que la boxe, selon lui, peut aisément relever. D’où son exhortation aux acteurs du noble art à accompagner l’action du gouvernement dans l’encadrement des jeunes. «Le sport est un vecteur d’éducation et d’encadrement des jeunes. Alors aidez-nous à reprendre en mains l’éducation et la formation des jeunes», a-t-il prôné. Revenant sur les conditions de la dissolution du comité directeur dirigé par Arsène Yoboué, il a expliqué que conformément à sa feuille de route, il ne pouvait cautionner la forfaiture. «Nous sommes venus pour mettre de l’ordre dans le milieu des sports. C’est tombé sur la boxe et on a donné le coup. Le second coup doit être l’embellie dont la responsabilité vous incombe. Le président Félix Houphouët-Boigny aimait la boxe parce qu’il l’y a pas de tricherie. Si la tricherie s’introduit dans la boxe, on ne peut pas l’admettre», a ajouté le ministre Lobognon. Après de graves dysfonctionnements constatés à la fédération ivoirienne de boxe, le ministre Alain Michel Lobognon a dissout le comité directeur sortant, le lundi 31 décembre 2012. OG

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment