Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3279 du 5/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment


Région

Utexi de Dimbokro / avant sa réouverture : Des individus rackettent au nom de l’usine
Publié le samedi 5 janvier 2013  |  Le Nouveau Réveil




 Vos outils




L’unité textile de Côte d’Ivoire (Utexi) basée à Dimbokro a mis les clés sous le paillasson depuis septembre 2002. Dix années après, cette unité de transformation du coton est en train de renaître de ses cendres. Dr Konaté Vassiliki en est le nouvel acquéreur depuis les derniers trimestres de l’année 2012. Et l’entreprise naissante prend désormais l’appellation de Sotexi (Société Textile de Côte d’Ivoire). Mais que d’escroquerie à l’annonce de l’ouverture de cette usine qui devrait s’effectuer autour du 20 décembre, selon Dr Konaté Vassiliki, le repreneur. Cette date entrée dans l’esprit des populations a suscité une animation particulière dans la ville de Dimbokro. Les locaux de l’Agence d’Etudes et de Promotion de l’Emploi (Agepe) sont, tous les jours, pris d’assaut par les populations qui s’attellent à leur inscription en vue, selon elles, d’intégrer cette société de textile. Les bousculades, les longues files d’attentes, les aller et retour ont donné une petite idée à des escrocs pour mettre en marche leurs plans. Ceux-ci vont vers les habitants des villages et même ceux de certains quartiers de la ville pour faire leur inscription moyennant de l’argent. Des centaines et des centaines de personnes se sont fait avoir par ces indélicats qui ont eu le flair pour se fondre dans la nature après s’être enrichis. Malheureusement les portails de Sotexi sont restés fermés jusqu’au 04 janvier 2013. Dans son enceinte, on peut constater que la cour a pourtant été débarrassée de sa «forêt» qui y a poussé pendant les dix (10) ans de fermeture de l’Utexi. Les parkings et le réfectoire sont également débarrassés de leurs toiles d’araignée et attendent impatiemment des compagnons. Curieusement, leurs visiteurs se font désirer. Notre tentative d’entrer en communication avec le repreneur pour en savoir davantage sur ce qui bloque la réouverture de cette usine est restée vaine. Toutefois, selon des indiscrétions, c’est la connexion électrique et l’adduction d’eau qui retardent le démarrage. Parce que, selon elles, au cours de la durée de sa fermeture, les installations électriques et hydrauliques ont toutes été emportées. Ce qui vient s’ajouter à leurs arriérés d’impayés de factures.
TANO KOFFI HENRI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment