Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2730 du 7/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Conseils régionaux / Gnamien Konan depuis Bouaké : ‘‘J’ai 90 % des chances d’être le candidat du RHDP’’
Publié le lundi 7 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan


Campagne
© Abidjan.net par Prisca
Campagne du candidat de l’Union pour la Côte d’Ivoire (Upci): Meeting de Gnamien Konan à Marcory
Mercredi 20 octobre 2010. Abidjan, Marcory. Le président de l`Union pour la Côte d’Ivoire (Upci), le colonel-major Gnamien Konan rencontre les populations


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bien avant la diffusion de la liste des candidats devant défendre les couleurs des différents partis politiques pour les élections locales à venir, les candidats, font du lobbying sur le terrain. Hier dimanche 6 janvier 2013, au palais du carnaval de Bouaké, c’était au ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Gnamien Konan, d’entretenir les militants du RHDP et des chefs de communauté.

«Aujourd’hui j’ai l’honneur d’annoncer que là où je suis arrivé, je suis candidat aux élections régionales. Et il reste un peu, je vais être le candidat du Rhdp, pour ne pas dire que je suis le candidat du Rhdp, c'est-à-dire le candidat de l’union. Parce que j’ai 90% de chances d’être le candidat», s’est convaincu le premier responsable de l’UPCI. Ce qui fonde son espoir, aux dires du ministre, c’est qu’il bénéficie de « l’onction du Président de la République, Alassane Ouattara, ainsi que celle de son aîné Henri Konan Bédié du PDCI». Argumentant sa pensée, l’homme s’est vanté en ces termes : «vous pensez que je peux être membre du gouvernement et décider d’être candidat sans l’onction du Président ? J’ai le soutien du Président Alassane Ouattara. Je suis venu pour solliciter l’investiture des militants», dira-t-il avec un sourire en coin. Le candidat à la candidature s’est montré assez reconnaissant à la ville qui l’a vu naître. C’est pourquoi, il a estimé qu’il est temps pour lui de rendre à Bouaké, ce qui doit lui revenir. En d’autres termes, ‘‘rendre à César, ce qui est à César’’. «Nous avons grandi à la sève de la terre de Bouaké. Nous avons mangé les fruits de manguiers de cette cité. Il faut que nous lui rendions un peu de ce qu’elle nous a apportés». La priorité pour Gnamien Konan, est de faire de Bouaké une cité où il fait bon vivre. C’est-à-dire la paix, la réconciliation et la prospérité. Très vite, le ministre a déroulé un pan de ses actions de gouvernance, si toutefois, la région lui est confiée. Programme donc qui se résume en la construction de quatre (04) lycées professionnels dans le domaine des bâtiments, de l’agriculture, de l’informatique et des sports et études.
Bosco de Paré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment