Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2254 du 7/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Drame du Plateau : Quatre causes principales retenues
Publié le lundi 7 janvier 2013  |  Nord-Sud


Drame
© Ivoire-Presse par Guy lasme
Drame : Un incendie déclenché par une voiture, ravage plusieurs autres véhicule au sous-sol de la Cité Administrative.
Jeudi 27 décembre 2012. Cité Administrative (CITAD). Abidjan-Plateau. Un incendie déclenché par une voiture, ravage plusieurs autres véhicules au sous-sol.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les résultats de l’enquête sur la bousculade de la Saint-Sylvestre sont désormais connus, selon une information livrée par le procureur Simplice Kouadio.

Le procureur de la République a rendu publics les résultats de l’enquête sur le drame du Plateau, samedi, sur les antennes de la Radio télévision ivoirienne (Rti). Selon Simplice Kouadio, quatre facteurs sont à la base de cet accident sans précédent qui a occasionné 63 morts et 49 blessés. En premier point, le rétrécissement de la voie dû à une clôture en tôle qui fermait un chantier d’immeuble a été mis en cause. L’enquête indexe aussi la présence de troncs d’arbre sur le trottoir, l’absence d’éclairage et l’insuffisance des forces de l’ordre sur les lieux. Quant à la cause de la bousculade, elle semble claire, au vu du résultat des investigations. Les enquêteurs en sont venus à la conclusion que ce sont des jeunes venant d’Abobo qui ont tout provoqué en scandant : «libérez, Abobo arrive !» Ces fêtards attirés par les lumières du Plateau ont lancé ces injonctions après avoir rencontré une marée humaine, au niveau du Stade Félix Houphouet-Boigny qui progressait dans le sens inverse. Conséquence : une bous­culade s’ensuit, selon le rapport du parquet. Cette phrase, « libérez, Abobo arrive !», aura donc été l’élément dé­clencheur du drame. Par ailleurs, l’enquête demontre que les bousculades n’auraient pas été meurtrières, n’eut été la présence d’obstacles sur la voie et l’insuffisance des forces de l’ordre. Selon le rapport, la présence de lumière sur le tronçon aurait pu aider les victimes de ce drame qui se sont retrouvées piégées à s’orienter. En attendant que les enquêteurs désignent les coupables de cette tragédie, les parents des victimes, eux, songent déjà à l’inhumation de leurs morts..

Raphaël Tanoh

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment