Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2254 du 7/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Gnamien Konan, ministre de la Fonction publique : “Les salaires augmentent si…”
Publié le lundi 7 janvier 2013  |  Nord-Sud


Activités
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Activités gouvernementales: le ministre Gnamien Konan échange avec une délégation de la Banque mondiale et du FMI.
Vendredi 21 septembre 2012. Abidjan, cabinet du ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. La délégation de la Banque mondiale et du FMI en visite en Côte d`Ivoire a rendu viste au ministre Gnamien Konan.


 Vos outils




Gnamien Konan, ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, a dressé le bilan de l’année écoulée hier.

Gnamien konan, ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, a été plus clair sur la controverse autour de l’augmentation des salaires. Invité de la radio onusienne, hier, il a énoncé que les salaires que l’Etat donne aux fonctionnaires correspondent à ses ressources. « L’Etat ne peut pas donner plus que ce qu’il a. Et lorsqu’on voit aujourd’hui les ressources de l’Etat, les salaires constituent plus de 50%, alors que la norme est de 35%. Si les ressources propres connaissent une augmentation, c’est avec cette augmentation que nous allons améliorer les salaires. On ne peut pas le faire avant », a précisé l’ancien directeur des douanes ivoiriennes. Le ministre répondait à une question relative à la maîtrise de la masse salariale. Sans évoquer explicitement la révision salariale annoncée cette année, Gnamien Konan détaille que celui qui entre à la Fonction publique doit savoir à quel salaire s’attendre. « Si on veut être riche, on fait des affaires ou du commerce. L’Etat ne peut pas laisser ses fonctionnaires dans la pauvreté, donc chaque année tenant compte du niveau de vie, on peut revoir les salaires en tenant compte des ressources », expliqué. Par ailleurs, le membre du gouvernement annonce la réforme de l’Ecole normale de l’administration et la réforme financière comme les deux gros chantiers de l’année en cours. A l’en croire, en fin janvier l’effectif définitif des fonctionnaires sera connu. Vu les recrutements de médecins et d’enseignants, on dénombre près de 150 mille fonctionnaires à ce jour.

Nesmon De Laure

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment