Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Réactions suite à la hausse des prix du carburant et du gaz / Sarata Touré ( Pdte ACEPEN-CI ): « Permettez aux Ivoiriens de se remettre de leurs souffrances»
Publié le lundi 7 janvier 2013  |  Le Nouveau Consommateur Hebdo


Société
© Le Nouveau Consommateur Hebdo
Société : Sarata Touré, Présidente de l`Association des Consommateurs d’Eau potable et d’Energie(ACEPEN-CI)
Photo : Sarata Touré.


 Vos outils




Un début d’année beaucoup salé pour les ivoiriens. En effet le nouveau Président de la République, Monsieur Alassane Ouattara, qui avait promis des solutions aux souffrances des ivoiriens vient de leur porter un coup dur par l’augmentation du prix de l’essence Super et surtout du gaz butane qui est une source d’énergie de plus en plus utilisée par les ménages et même conseillée par les pouvoirs publics pour freiner la déforestation. Cette nouvelle année, pourtant considérée comme celle de tous les espoirs dans l’adresse à la nation du président de la république le 31 décembre dernier, est en phase de devenir une année difficile pour les consommateurs. En effet, comment l’ivoirien peut-il espérer un lendemain meilleur, alors qu’il n’arrive même pas à se nourrir convenablement ; alors qu’il mange un repas par jour, parce que les prix des denrées alimentaires ont augmenté ; alors que l’électricité connaît une hausse, et que les prix des loyers augmentent au bon vouloir des bailleurs etc. Nous nous souvenons bien encore de cette déclaration du parti au pouvoir, quand il était encore dans l’opposition et qui se souciait du bien être des ivoiriens, en ces termes: « La décision récente du régime Gbagbo d’augmenter le prix de l’essence super de 22%, celui du gasoil de 44% et celui du gaz domestique de 26%, est un acte de mépris pour les consommateurs et les populations ivoiriennes qui souffrent des conséquences de la crise et de la stagnation de leurs revenus depuis plus de 20 ans ». Considérant cette déclaration, un certains nombre de questions se posent à nous, à savoir : Le revenu des ivoiriens a –t-il subi une augmentation ? Les conséquences de la crise sont-elles loin derrière nous ? Le gasoil et le gaz ont-il connu ne serait-ce qu’une légère baisse depuis le changement de régime ? Quant en est-il des mesures d’accompagnement qui auraient permis d’éviter l’augmentation actuelle des prix, ou tout au moins, d’en réduire considérablement l’ampleur ? Face à toutes ces interrogations qui trouvent leur réponse dans le vécu quotidien des consommateurs, nous interpellons le gouvernement et sa tête le Président de la République afin qu’il ne mette pas la charrue avant les bœufs. Permettez s’il vous plait Monsieur le Président de la République aux Ivoiriens, votre peuple de se remettre de leur souffrance.

Fait à Abidjan le 03/03/2013 Pour l’ACPEN-CI (Association des Consommateurs d’Eau potable et d’Energie)

SARATA TOURE
Présidente

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment