Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3936 du 5/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Motus : Solitude
Publié le mardi 8 janvier 2013  |  Le Patriote


Front
© Getty Images
Front populaire ivoirien (FPI) : le président Mamadou Koulibaly annonce sa démission
Lundi 11 juillet 2011. Abidjan. Le président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), Mamadou Koulibaly claque la porte


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Mamadou Koulibaly, le leader solitaire de Lider a claqué la porte de la réconciliation nationale. A ce sujet, il a adressé une lettre au Premier ministre Daniel Kablan Duncan. A dire vrai, cette autre posture affichée par l’enfant d’Azaguié n’est pas une surprise. Il faut s’attendre à d’autres réactions de ce type. Dans cette rubrique, nous annoncions que sous la gouvernance du Président Alassane Ouattara, Koulibaly sera non pas un homme de refus mais du refus de tout, dans sa quête de vouloir exister. Pendant dix ans de refondation, celui qu’on présentait, au c?ur du Front Populaire Ivoirien, comme le plus grand économiste de Côte d’Ivoire voire de l’Afrique, était sur des nuages, tant il était persuadé d’être une personnalité incontournable. On le voyait régulièrement faire la leçon aux autres, étaler ses connaissances et se montrer très méprisant vis-à-vis des adversaires politiques. A cette époque, l’économiste était dans une sorte de bulle et voulait en imposer à tout le monde. Depuis la défaite électorale du Seplou de Mama, il a perdu de sa superbe et est redescendu sur terre, vidé de toutes ses prétentions. Il n’est plus Président de l’Assemblée Nationale. Il n’est plus député de Koumassi. Il a quitté le FPI pour prendre la tête d’une formation qui ne pèse pas le poids d’un duvet sur l’échiquier politique. De son piédestal de vanités, il est maintenant dans la mêlée voire dans la mélasse. Pour autant, il ne faut pas rester silencieux. Koulibaly a donc choisi d’exister par tous les moyens. C’est pourquoi, il est devenu actif dans les déclarations, les opinions et les critiques à n’en point finir. Depuis lors, il refuse tout, rejette tout et se braque contre tout et tous. Dans sa solitude qui lui pèse comme une chape de plomb, il veut continuer d’avoir voix au chapitre. Ses sorties contre la gouvernance Ouattara, contre la réconciliation nationale et bien d’autres sujets ne doivent émouvoir personne. Elles sonnent comme le refus du déclin, la peur de tomber dans l’anonymat et l’oubli. Pour vaincre ce supplice, Koulibaly a décidé de parler, à vrai dire, de déparler. On entendra donc beaucoup d’énormités avec cet homme qui n’accepte pas de voir les temps changer .

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment