Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3938 du 8/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

23ème Fespaco : Quatre films défendront les couleurs ivoiriennes
Publié le mardi 8 janvier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




Attendue depuis quelques semaines, la liste des films, qui meubleront la 23ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) du 23 février au 2 mars prochain, est enfin connue. Au total, c’est 101 films, issus de 35 pays, qui ont été sélectionnés sur 750 dossiers de candidature réceptionnés par le festival. Les heureux « élus » sont repartis dans sept catégories : fiction long métrage, fiction court métrage, fiction vidéo numérique, documentaire, diaspora, série télévisée, film des écoles africaines de cinéma. Pour la fiction long métrage, 19 films convoiteront le prestigieux Etalon d’Or de Yennenga, le grand prix de ce festival. Malheureusement, la Côte d’Ivoire ne pourra y prétendre, faute de film ivoirien dans cette compétition phare du Fespaco. Toutefois, la course pour les Etalons, en fait il y en a trois (Or, Argent et Bronze), sera âprement disputée, avec entre autres « La pirogue » du Sénégalais Moussa Touré, lauréat du Tanit d’Or en novembre dernier lors des Journées cinématographiques de cinéma de Carthage (JCC), O Grande Kilapy (le Grand Kilapy) de l’Angolais Zeze Gamboa, «Por aqui tudo bem (Ici tout va bien)» de l’Angolaise Pocas Pascoal, «Tey (Aujourd’hui)» du Franco-Sénégalais Alain Gomis, «Virgin Margarida (Virgem Margarida)» du Mozambicain Licinio Azevedo, ou encore « Les chevaux de Dieu» du Marocain Nabil Ayouch… pour ne citer qu’eux. A aussi suivre de près «Yema» de l’Algérienne Djamila Sahraoui, qui a fait bonne impression au récent festival international du film de Dubai, où il a remporté le Prix de la fédération internationale de la presse cinématographique (Fipresci). Dans la compétition vidéo numérique, on enregistre 18 films dont «Et si Dieu n’existait… !?» de l’Ivoirien Alain Guikou. Sur les 20 courts métrages en compétition, on note également un représentant ivoirien. Il s’agit de «Christian» d’Alex Ogou. Pour le documentaire, c’est 17 films qui ont tapé dans l’œil du comité de sélection. Parmi eux, figure le doc «Ils sont fous, on s’en fout» de l’Ivoirien Seydou Coulibaly. Pour les séries télé, huit productions ont été sélectionnées, dont «Epp Iroko» de Lacine Touré, qui portera les couleurs ivoiriennes. Ce sera le quatrième et dernier représentant de la Côte d’Ivoire à ce 23ème Fespaco qui s’articulera, autour du thème, «Cinéma africain et politiques publiques en Afrique». Pour le reste, on retiendra que la section Diaspora compte 6 films. Quand la compétition des films des écoles africaines de cinéma enregistre 13 productions.

Y. Sangaré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment