Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Afrique

Les premiers soldats ouest-africains pourraient arriver dès dimanche au Mali
Publié le samedi 12 janvier 2013  |  AFP


L`ambassadeur
© Reuters
L`ambassadeur de France en Cote d"Ivoire, Ally Coulibaly, nommé par Alassane Ouattara


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN, Les premiers soldats de la force ouest-africaine pourraient arriver dès "dimanche" au Mali, où l`armée malienne a lancé avec le soutien de la France une offensive contre les islamistes, a déclaré samedi à l`AFP le ministre ivoirien l`intégration africaine, Ally
Coulibaly.
"
Ca s`accélère, dès dimanche les premiers éléments de la force de la
Mission internationale de soutien (MISMA) pourraient être aux côtés des
troupes maliennes" a déclaré M. Coulibaly, dont le pays assure la présidence
de la Communauté des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao).

"On avait des informations crédibles qu`ils (les islamistes) voulaient
faire sauter le verrou de Sévaré", à la limite entre le nord et le sud du pays
a-t-il affirmé, rejetant toute d`idée d`"improvisation".

Selon lui, l`objectif de la MISMA est la reconquête du nord Mali occupé
depuis neuf mois par les islamistes proches d`Al-Qaïda.

"On ne relâche pas la pression, c`est la reconquête du nord Mali qui vient
de commencer", a poursuivi le ministre ivoirien. "L`objectif n`est pas
seulement de protéger Sévaré et d`empêcher que les jihadistes ne descendent
vers le sud, mais surtout, c`est pour reconquérir les positions de Tombouctou,
Gao, Kidal" a-t-il ajouté.

Le président de la Cédéao, le chef d`Etat ivoirien Alassane Ouattara, a
autorisé vendredi l`envoi immédiat de troupes au Mali, pour épauler l`armée
malienne dans son offensive contre les islamistes.

M. Ouattara, en visite en Allemagne "suit de prêt la situation, en contact
permanent avec ses pairs ouest-africains et les autorités françaises", a-t-il
souligné.

"La semaine dernière les noms des commandants en charge de la force
ouest-africaine, étaient connus, il s`agit d`un Nigérian ayant en second un
Nigérien. Il reste à faire valider par les chefs d`Etat", a ajouté M.
Coulibaly.

Le Conseil de sécurité de l`ONU a approuvé la création d`une force de 3.300
soldats ouest-africains avec un soutien logistique occidental qui doit encore
être déployée.

Le Burkina Faso a annoncé officiellement le déploiement d`un bataillon de
"500 hommes" au Mali, pour aider l`armée malienne à défendre l`intégrité de
son territoire national conformément à la résolution 2085 du Conseil de
sécurité" des Nations unies.

Le Niger va également envoyer un bataillon de 500 soldats, selon une source
officielle.

L`offensive islamiste au Mali a suscité des craintes de voir ce pays
transformé en sanctuaire pour des groupes islamistes proches d`Al-Qaïda, qui
occupent le Nord depuis neuf mois, créant ainsi une menace pour la région et
l`Europe.
ck/sba

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment