Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Mali : Les islamistes "en déroute mais pas encore défaits" (sécurité burkinabé)
Publié le lundi 14 janvier 2013  |  AFP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - Les bombardements de l'aviation française ont mis en déroute les groupes islamistes armés du Mali, mais ne les ont pas encore défaits, a affirmé lundi un haut responsable de la sécurité burkinabè généralement bien informé sur les groupes armés islamistes du Mali.

"Les bombardements des Français ont mis en déroute les islamistes (...) ils ont des difficultés pour se regrouper et lancer des offensives", a déclaré cette source.

"Pour autant, les djihadistes ne sont pas vaincus. Ils résistent et ils vont résister jusqu'au bout en tentant d'ouvrir des fronts par petits groupes", a-t-il prévenu.

Cette analyse a été faite peu avant l'annonce officielle de la prise de la ville de Diabali, à 400 km au nord de Bamako, tombée lundi entre les mains des jihadistes, en dépit de l'intervention de la France qui bombarde depuis quatre jours leurs colonnes et leurs positions.

Interrogé sur les va-et-vient d'avions français qui décollent à partir de la base de l'armée de l'air burkinabè de Ouagadougou où sont positionnés depuis plusieurs mois des membres des forces spéciales françaises, cette source a indiqué que les "Français sont des partenaires qui travaillent ibrement à partir du Burkina".

Le Burkina Faso a annoncé officiellement samedi le déploiement d'un bataillon de 500 hommes au Mali, où l'armée malienne a lancé avec le soutien de la France une offensive contre les islamistes.

Le Burkina Faso, voisin du Mali assurait jusque-là une médiation dans la crise malienne au compte de l'Afrique de l'Ouest.
Dimanche, une source à la présidence a précisé à l'AFP que la médiation sur
le Mali n'était "plus d'actualité".

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment