Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2802 du 15/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Prétextant vouloir sauver la Poste de Côte d`Ivoire : Kah Zion veut provoquer 400 départs volontaires
Publié le mardi 15 janvier 2013  |  Le Temps




 Vos outils




Présenter la synthèse du plan de redressement opérationnel et financier de la Poste de Côte d'Ivoire et du secteur postal, adopté par le conseil des ministres du vendredi 4 janvier 2013. Tel a été le but du point de presse du président du conseil d'administration, Denis Kah Zion, le vendredi 11 janvier 2013 à l'immeuble Postel 2001. Ce plan qui a pour origine, le séminaire de réflexion sur la relance de la Poste tenu en octobre 2008, prévoit des réformes institutionnelles, opérationnelles et commerciales. L'un des volets les plus importants concerne l'aspect social. A en croire, Kah Zion, le personnel de cette société d'Etat est pléthorique, vieillissant, budgétivore et inadapté aux nouveaux défis de la société. C'est pourquoi, il est prévu une opération de départs volontaires de 400 agents sur une période de 2 ans. Afin de réduire l'effectif actuel de 870 agents. Certains syndicalistes se demandent comment la Poste va-t-elle faire pour combler le grand vide qui sera laissé si effectivement ces départs volontaires sont acceptés? A ces départs volontaires s'ajoutent 71 agents qui iront à la retraite en 2012 et fin 2014. Ce sont près de 6 milliards de Fcfa qui seront décaissées pour accompagner les départs volontaires. "Cela permettra de ramener la masse salariale à environ 32% du chiffre d'affaires dès fin 2013 et à 29 % en 2014. La masse salariale sera ainsi de 3,8 milliards de Fcfa dès fin 2014 contre 5,7 milliards de Fcfa en 2011", explique-t-il. Le président du conseil d'administration soutient que ce plan envisage également l'adoption d'un nouveau code postal plus adapté à l'évolution du secteur, la conclusion d'une convention de concession assortie d'un cahier de charges entre l'Etat et la Poste de Côte d'Ivoire. Kah Zion souligne par ailleurs que le besoin global de financement de cette société d'Etat, se chiffre à près de 28 milliards de Fcfa. L'Etat actionnaire unique est vivement sollicité pour la mobilisation de cette manne financière. Dont 21 milliards de Fcfa sont à mobiliser de façon effective sur 2 ans. Le Pca sollicite le soutien des 7 syndicats dont les secrétaires généraux ont pris part au point, pour faire appliquer ce plan de redressement, qu'il qualifie de plan de survie. Kah Zion a invité le directeur général, Konaté Mamadou, également présent ; à organiser rapidement un atelier d'appropriation et de vulgarisation dudit plan.

F.T

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment