Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Soir Info N° 5496 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Elections municipales et régionales prochaines : voici la grande inquiétude
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Soir Info


Commission
© Commission Electorale Indépendante par DR
Commission électorale indépendante (CEI): le président Youssouf Bakayoko prêt pour les élections municipales et régionales
Lundi 10 décembre 2012. Abidjan. Siège de la CEI. Conférence de presse animée par le président Youssouf Bakayoko


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Dans quelques jours, la Commission électorale indépendante (Cei), en accord avec le gouvernement ivoirien, va donner la nouvelle date de la tenue des élections municipales et régionales couplées. En entendant donc de savoir si l'opposition notamment le Front populaire ivoirien (Fpi, ex-parti au pouvoir) prendra part à ce scrutin, une grande inquiétude demeure au niveau de l'organisation des élections à venir. Il s'agit essentiellement, de la sécurisation du scrutin. Même si un plan de sécurisation est en train d'être peaufiné par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), la Gendarmerie, et la Police nationale, en rapport avec les Forces impartiales de l'Opération des nations unies en Côte d'Ivoire, les attaques armées contre les positions de l'armée ivoirienne, sont encore vivaces dans les esprits. La pré-campagne ainsi que les meetings et autres grands rassemblements pendant la période de campagne, seront-ils suffisamment sécurisés ?

Le fait que des civils et des ex-combattants détiennent encore des armes sur l'ensemble du territoire, n'est-il pas un danger pour la sécurité des électeurs ? Combien de soldats seront déployés pour la sécurisation du scrutin quand on sait que l'armée doit continuer de veiller à la surveillance du territoire face aux velléités d'attaques ? Les Forces armées ivoiriennes sont-elles suffisamment armées pour accomplir leur mission quand on sait qu'elles subissent depuis novembre 2004, l'embargo sur les armes imposé par l'Organisation des nations unies (Onu) ? Autant de questions préoccupantes auxquelles le gouvernement et la Cei devraient trouver des solutions adéquates. Avec donc les élections municipales et les régionales couplées qui arrivent, il n'est pas exagéré d'affirmer que l'Etat major général des Forces républicaines de Côte d'Ivoire, et les grands commandements n'auront pas la tâche aisée. Pour le gouvernement ivoirien, la sécurisation du scrutin à venir, est un véritable défi à relever dans un contexte où l'armée est en train de faire sa mue, et est en quête d'un réarmement après la une crise qui a duré plus d'une décennie. En tout état de cause, les Ivoiriens et la communauté internationale, attendent de voir les élections prochaines se dérouler sans heurts ou perturbations majeurs sur l'ensemble du territoire national.

BAMBA Idrissa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment