Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2263 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Guerre contre les islamistes au Mali : Ouattara convainc Merkel
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Nord-Sud


Visite
© AFP par DR
Visite d’amitié et de travail : Le Président Alassane Ouattara rencontre la Chancelière Allemande, Angela Merkel
Mercredi 16 Janvier 2013. Berlin. Allemagne. La chancelière allemande Angela Merkel (L) et le président ivoirien Alassane Ouattara se serrent la main après une conférence de presse conjointe à la chancellerie à Berlin


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

A la faveur du tête-à-tête qu’il a eu hier avec la chancelière Angela Merkel, Alassane Ouattara a réussi à convaincre les Allemands à prendre part à la guerre de libération du Mali.

Le plaidoyer d’Alassane Ouattara à Berlin, n’est pas tombé dans des oreilles de sourds. Le chef de l’Etat qui a appelé à une conjugaison des efforts, pour bouter hors du Mali, les islamistes qui y sévissent depuis près de huit mois, a eu une réponse positive de l’Allemagne. La première puissance économique européenne, par la voix de sa chancelière, Angela Merkel, a décidé d’épauler la France, pour délivrer le Mali de ses islamistes ‘’coupeurs de mains’’ et ‘’pilleurs de mausolées’’. « L’Allemagne considère que la situation dans la région fait partie de sa propre situation sécuritaire, car bien entendu le terrorisme au Mali n’est pas seulement une menace pour l’Afrique, mais aussi pour l’Europe », a répondu Angela Merkel, à l’appel d’Alassane Ouattara, selon des proches du président ivoirien présents en Allemagne. C’était lors de la conférence de presse que les deux personnalités ont animée, au terme de leur tête-à-tête. Berlin devrait fournir de la logistique aux forces déployées ou à déployer au Mali. Bien avant la chancelière allemande, Alassane Ouattara avait appelé à la mobilisation de toute l’Europe aux côtés de la France et des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). « Je souhaite que cette action soit soutenue par tous les Européens. Il était urgent d’agir et je félicite le président Hollande, mais tout le monde doit se mobiliser », avait exhorté M. Ouattara qui bouclait hier sa visite officielle de 48 heures en Allemagne. Outre le chef du gouvernement allemand, Alassane Ouattara a également rencontré des parlementaires et des hommes d’affaires allemands. Des interlocuteurs avec lesquels le chef de l’Etat ivoirien a parlé investissement. Selon des membres de la délégation ivoirienne, M. Ouattara comme à ses habitudes, a présenté aux Allemands qu’il a rencontrés, les avantages qu’ils ont à venir investir en Côte d’Ivoire. Lors de la conférence de presse, Mme Merkel s’est réjouie que son hôte soit le deuxième président ivoirien à se rendre en visite officielle dans son pays, après Félix Houphouet-Boigny, en 1967.

Marc Dossa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment