Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3946 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

En visite d’Etat en Allemagne Alassane Ouattara à propos du Mali : “La CEDEAO jouera sa partition ”
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Le Patriote


Visite
© AFP par DR
Visite d’amitié et de travail : Le Président Alassane Ouattara rencontre la Chancelière Allemande, Angela Merkel
Mercredi 16 Janvier 2013. Berlin. Allemagne. La chancelière allemande Angela Merkel (L) et le président ivoirien Alassane Ouattara se serrent la main après une conférence de presse conjointe à la chancellerie à Berlin


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé hier que "le terrorisme au Mali" était "une menace pour l`Europe". "L`Allemagne considère que la situation dans la région fait partie de sa propre situation sécuritaire, car bien entendu le terrorisme au Mali (...) n`est pas seulement une menace pour l`Afrique, mais aussi pour l`Europe", a déclaré Angela Merkel lors d`une conférence de presse à Berlin avec le président ivoirien, Alassane Ouattara.
Ce dernier, qui est le président en exercice de la Communauté économique des États d`Afrique de l`ouest (Cedeao), a appelé "tous les Européens" à soutenir l`opération de la France. "Je souhaite que cette action soit soutenue par tous les Européens", a déclaré Alassane Ouattara. "Il était urgent d`agir et je félicite le président (français, François) Hollande, mais tout le monde doit se mobiliser", a-t-il insisté. "Nous voulons aller vite sur le déploiement des troupes pour épauler les troupes maliennes, mais également passer à une phase de soutien humanitaire et renforcer le processus politique. La Cedeao jouera sa partition."

Aide humanitaire

Un peu plus tôt, le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, avait annoncé que Berlin mettait à la disposition de la Cedeao deux avions de transport Transall. "Nous sommes prêts à transporter des troupes des États de la Cedeao vers Bamako", a-t-il déclaré.
Le départ des appareils pourrait avoir lieu "sans délai" après que "quelques questions techniques" auront été réglées, a indiqué Thomas de Maizière. Il a souligné que le gouvernement n`avait pas besoin d`un feu vert du Parlement allemand pour mettre en oeuvre une telle aide logistique.
Son homologue des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a annoncé par ailleurs une aide humanitaire de un million d`euros (NDLR : 650 millions de FCFA) à destination des réfugiés dans les pays voisins du Mali. La Cedeao doit former une force d`intervention de 3 300 soldats contre les islamistes occupant le nord du Mali, conformément à une résolution de l`ONU.
Sur le terrain, l`armée française, dont les forces aériennes pilonnent depuis le 11 janvier les positions des islamistes, a entamé mardi un engagement au sol. Plus de 800 soldats français sont d`ores et déjà déployés au Mali, et leur nombre devrait à terme s`élever à 2 500.

Alassane Ouattara aux députés allemands :
“La Côte d’Ivoire redevient le poumon économique de l’Afrique de l’Ouest”
Le Président de la Républqiue, Alasane Ouattara a prononcé un discours devant les députés
allemands, Nous vous le proposons en intégralité,
- Mesdames et Messieurs les Députés
- Mesdames et Messieurs,
Je voudrais pour commencer vous exprimer au nom de la délégation qui m’accompagne et en mon nom personnel, notre profonde gratitude pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé.
Je suis heureux de prendre la parole devant cette illustre Institution de démocratie, pour traduire à l’ensemble des citoyens allemands, la reconnaissance de la nation ivoirienne pour son engagement à ses côtés depuis son accession à la souveraineté internationale, mais également pour son implication au dénouement de la grave crise postélectorale en Côte d’Ivoire.
En effet, l’Allemagne, est un Etat dont le dynamisme économique suscite l’admiration de tous. Son poids en Europe comme dans le monde est considérable. Son approche sur les questions de développement, du nouveau partenariat avec les pays africains, et sa vision de la coopération fondée sur le développement durable sont très appréciés.
Depuis l’établissement en 1960 des relations diplomatiques entre l’Allemagne et la Côte d’Ivoire, notre pays a bénéficié au titre de l’aide bilatérale d’un montant global de 569,8 millions d’euros, soit 373,219 milliards de FCFA.
L’Allemagne est intervenue, et continue de le faire encore, à travers ses Sociétés de coopération et de financement que sont le GIZ et le KfW, dans l’appui à de nombreux projets et programmes axés sur le développement rural.
A cette coopération intergouvernementale, s’ajoute la coopération décentralisée que les régions allemandes entretiennent avec des structures ou des opérateurs économiques ivoiriens.
La République fédérale d’Allemagne se positionne ainsi comme le neuvième investisseur européen en Côte d’Ivoire, avec 12 milliards de FCFA, et le troisième partenaire commercial de la Côte d’Ivoire.
Outre l’aide bilatérale, l’Allemagne contribue de manière significative à l’aide multilatérale en faveur de la Côte d’Ivoire, notamment dans le cadre du Fonds européen de développement (FED), de la Banque Mondiale, du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Africaine de Développement (BAD) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).
Les relations de coopération entre nos deux pays se sont consolidées au fil des années. Ainsi, le Président Félix Houphouët Boigny a séjourné en Allemagne en 1962 et en 1967, tandis que deux Présidents de la République Fédérale d’Allemagne, Messieurs Heinrich LUBKE et Karl CARSTENS ont rendu visite à la Côte d’Ivoire en 1969 et en 1983.
Récemment, plusieurs délégations de parlementaires, des membres de l’Association AFRIKA VEREIN ou encore le Délégué Afrique de la Chancelière fédérale se sont rendues en Côte d’Ivoire.
Je voudrais aussi souligner le rôle primordial que jouent les Fondations allemandes telles que les Fondations Konrad Adenauer, Friedrich Naumann et Friedrich Ebert dans l’ancrage de la démocratie dans notre pays à travers la formation des Organisations Non Gouvernementales et autres associations de la société civile.

Mesdames et Messieurs les Députés,

Je voudrais à présent vous parler des nouvelles opportunités qui s’offrent à l’Allemagne et à la Côte d’Ivoire.
Comme vous le savez, notre pays a traversé une grave crise. Grâce à l’appui de pays amis comme l’Allemagne, notre pays retrouve progressivement la place qui était la sienne dans le concert des nations.
Dans cette reconquête, plusieurs défis majeurs sont à relever au nombre desquels figure la Réconciliation nationale. C’est pourquoi, la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation que j’ai mise en place dès ma prise de fonction, travaille sans relâche pour favoriser la réconciliation par le dialogue dans un esprit de vérité, afin que les ivoiriens réapprenne à vivre ensemble.
Parallèlement, le Gouvernement a mis en place un Cadre Permanent de Concertation avec les partis politiques y compris ceux de l’opposition, en vue de solliciter leur contribution et leur engagement dans le processus de réconciliation.

Mesdames et Messieurs les Députés,
La question sécuritaire est également au c?ur de notre action afin de relever le défi de l’unité, de la modernisation et de l’efficacité de notre appareil sécuritaire. La mise en place du Conseil National de Sécurité (CNS) et de l’Autorité du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion, ainsi que les réformes entreprises avec le soutien de partenaires internationaux, ont permis à l’indice de sécurité, de passer de 4 à 1, selon la BAD. Malgré ces acquis importants, notre détermination est forte pour faire régner partout la sécurité à laquelle ont droit tous les ivoiriens et tous les habitants de notre pays.

En matière de droits de l’Homme, je voudrais indiquer que mon Gouvernement mène une lutte sans merci contre l`impunité et les violations des droits de l`Homme.
En effet, nous avons non seulement ouverts des poursuites contre les violateurs des droits humains identifiés, mais nous avons également institué une Commission Nationale d`enquête pour rechercher les auteurs de tous les faits portant atteinte aux droits de l`Homme et aux droits humanitaires pendant la crise postélectorale. Les résultats de cette enquête ont été rendus publics et sont aujourd`hui entre les mains de la justice.
Mon pays s`est aussi engagé à respecter ses engagements internationaux ( ratification du traité de Rome qui fonde la Cour Pénale Internationale, productions de rapports au Conseil des droits de l`Homme des Nations Unies et à la Commission Africaine des Droits de l`Homme et des peuples dont la dernière session a eu lieu en Côte d`Ivoire...) et à promouvoir les libertés publiques sur son territoire.

Mesdames et Messieurs les Députés,
Des élections législatives libres et transparentes ont eu lieu ; des élections municipales et régionales couplées sont prévues prochainement. Le nouveau Parlement légifère en ce moment.
Chaque jour, la démocratie se renforce, avec la mise en place d’un Etat de Droit et des institutions fortes et impartiales.
De même, de nombreuses autres réformes ont été mises en place en faveur de la bonne gouvernance, de la sécurisation des investisseurs nationaux et étrangers ainsi que de l’amélioration du cadre juridique et de l’environnement des affaires. Ces cadres juridiques portent notamment sur le nouveau Code des Investissements adopté en juin dernier et plus favorable pour les investisseurs.
Les mêmes reformes sont engagées au niveau des Tribunaux de commerce, du Guichet Unique de l’Investisseur au sein du Centre de Promotion des Investissements de Côte d’Ivoire (CEPICI), qui offre aux opérateurs économiques l’opportunité de créer une entreprise en Côte d’Ivoire dans un délai de 48 heures.
Nous sommes résolument engagés à combattre la corruption ; à cet égard, le gouvernement vient d’adopter un plan national de lutte contre la corruption.

Mesdames et Messieurs les Députés,
Je puis vous affirmer aujourd’hui que la Côte d’Ivoire a renoué avec la paix et la stabilité.
J’envisage pour mon pays une croissance forte dans les années à venir. Pour l’année 2012, les prévisions de croissance sont estimées à 8 ,6% avec un objectif de croissance à deux chiffres à l’horizon 2014-2015.
La mise en place du Plan National de Développement 2012-2015 que nous avons présenté récemment à Paris permettra d’atteindre une croissance forte et soutenue, respectueuse de l’environnement et créatrice d’emplois, notamment pour les jeunes et les ex-combattants.
La Côte d’Ivoire pose dès maintenant les bases de son ambition de devenir un pays émergent à l’horizon 2020 et de réduire le taux de pauvreté de moitié en 2015.

Mesdames et Messieurs les Députés,
L’atteinte de l’initiative PPTE est un succès et un encouragement des Etats amis ainsi que des bailleurs de Fonds qui nous donnent de belles perspectives pour relever les multiples défis sociaux économiques.
Avec l’amorce de relance, et l’ambitieux programme de reconstruction, la Côte d’Ivoire redevient le poumon économique de l’Afrique de l’Ouest et une vitrine au plan politique, économique, social et culturel.
C’est pourquoi elle entend compter sur l’Allemagne et une Institution comme la vôtre, afin de soutenir les efforts qu’elle consent pour retrouver son lustre d’antan et continuer d’être une terre hospitalière et de prospérité, ouverte à tous.
Je vous remercie de votre attention.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment