Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3946 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Mabri, Mady, Guikahué… Pourquoi ils appellent au RHDP
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Pourquoi les élections locales font-elles courir autant certaines personnalités ? C’est tout simplement parce que ces élections représentent un gros enjeu et que ces personnalités jouent gros. Cela d’autant que ces ultimes consultations permettront de voir ce que pèsent réellement chacun dans sa région. C’est le cas de certains acteurs politiques en vue, tels que Alphonse Djédjé Mady, Albert Mabri Toikeusse, Dagobert Banzio, Maurice Kacou Guikahué, pour ne citer qu’eux. Dans le Haut-Sassandra, le PDCI-RDA se bat actuellement pour que la tête de liste du RHDP soit son secrétaire général, le Pr Alphonse Djédjé Mady. Le numéro deux du PDCI-RDA est aux prises avec l’actuel ministre des Eaux et Forêts, Mathieu Babaud Darret, qui lui est le porte-étendard du RDR pour les régionales dans la région. Un duel épique en vue que redoute le PDCI-RDA qui négocie la fusion de la liste RDR et de la liste PDCI-RDA. Mais en faveur de qui ? C’est le même constat dans le Goh où le numéro trois du vieux parti, le Pr Maurice Kacou Guikahué, milite en ce moment pour une liste RHDP en faveur d’une tête de liste PDCI-RDA. Dans le Guémon, le ministre Dagobert Banzio a réussi plus ou moins à faire taire les velléités du RDR pour s’arroger la tête de liste RHDP. Mais dans le Tonkpi, rien n’est gagné pour Albert Mabri Toikeusse qui multiplie les sollicitations les plus empressées pour avoir l’investiture RHDP en sa faveur. Car devant lui, se dresse celui qu’on appelle dans la région le « bulldozer», le député Siki Blon Blaise. Pourquoi le président de l’UDPCI tient-il tant à l’investiture houphouétiste ? Tout simplement, parce qu’à Man, Zouan Hounien, Biankouma, l’actuel président du Conseil général de Man compte de nombreux partisans.

Depuis sa désignation, les ralliements se font chaque jour. Notamment tous les fils du général Guéi Robert qui figurent sur la liste du candidat du RDR pour les régionales. En ce moment, selon des indiscrétions, le président de l’UDPCI qui joue gros à ces élections, tente par tous les moyens d’obtenir le retrait de la candidature du député de Man sous-préfecture pour avoir l’investiture RHDP. Alors que le ministre Mabri Toikeusse a déjà procédé à l’investiture de tous les candidats de l’UDPCI dont il est le porte-flambeau dans la région que l’on dit être le bastion imprenable de son parti. En vérité, au cours d’une réunion, le Dr Albert Mabri Toikeusse n’a pas manqué de dire à ses partisans que l’investiture de Blon Blaise constitue une réelle menace pour l’implantation du RDR dans le Tonkpi. Les militants du RDR demandent donc au secrétaire général par intérim, pour tous ces cas de ne voir que l’intérêt du RDR. Car celui ne doit pas être sacrifié sur l’autel des ambitions d’une quelconque alliance. Pour eux, l’UDPCI a refusé d’aller en RHDP aux élections législatives. Ce n’est pas maintenant où le RDR tient le bon bout avec un candidat de poids qui a fait ses preuves en terme de gestion locale qu’il faut faire la passe à l’adversaire. Dans le Tonkpi, dans le Haut-Sassandra comme dans le Goh, les appels à aller en RHDP ne sont pas fortuits. C’est parce que dans ces zones, les autres mesurent le poids du RDR. Il appartient à la haute direction de rester donc vigilante.

Jean-Claude Coulibaly

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment