Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3946 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Elections municipales et régionales : la difficile équation des listes RHDP
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les élections locales seront repoussées. C’est maintenant une certitude. Mardi dernier, devant la communauté ivoirienne en Allemagne, le président Alassane Ouattara a donné l’information. Le chef de l’Etat a profité de l’occasion pour donner en même temps les raisons. Pour lui, c’est pour permettre à tout le monde de participer à ses élections qui boucleront le calendrier électoral en Côte d’Ivoire. Mais à côté de cette raison clairement exprimée par le chef de l’Etat, certains hommes politiques font croire que le report est lié aux négociations relatives aux têtes de liste du RHDP. Actuellement, certains leaders de partis politiques font subir des pressions énormes à la direction du RDR pour aller en RHDP. D’autres vont jusqu’à supplier ou à faire du chantage politique pour obtenir gain de cause. Parce qu’ils estiment qu’il y va de la survie de l’Alliance des Houphouétistes. Mais du côté du RDR, surtout de la base, l’on voit ces appels incessants au rassemblement d’un mauvais ?il. Pour les militants et sympathisants du RDR, ces invitations subites à l’unité et à l’union ne sont pas sincères. Car, elles participent, selon eux, à de petits calculs politiciens qui visent encore à spolier le RDR. Pour les militants interrogés par Le Patriote, les tractations pour les têtes de liste RHDP auraient dû se faire avant la publication de la liste des candidats choisis par le RDR. Et non maintenant.

Ce serait, selon eux, ajouter encore d’autres frustrations à celles créées au cours des choix des candidats du RDR aux élections municipales et régionales. Des frustrations que la direction et les responsables locaux n’ont pas encore fini de gérer. La direction du RDR a été claire dès le départ pour ces élections. Les listes RHDP doivent se faire à la base. C’est-à-dire, si localement les militants houphouétistes décident d’aller en RHDP, la direction du RDR ne voit pas d’inconvénient et ne pourra que les accompagner. C’est le cas dans certaines régions et communes où spontanément des listes houphouétistes sont en train de se constituer. La direction du RDR a pris cette décision pour justement prévenir l’expérience malheureuse des élections législatives où les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié étaient parvenus à arracher un accord qui a été, malheureusement, foulé aux pieds par les personnes qui appellent aujourd’hui à faire prévaloir l’Alliance houphouétiste. Aujourd’hui, la direction du RDR ne veut rien imposer la base à ce niveau. D’où vient-il donc que certaines personnes veulent la pousser à l’erreur ? Il temps que la haute direction du RDR prenne ses responsabilités pour mettre fin à ce débat malsain qui s’y l’on prend garde, risque de créer plus de problèmes qu’il en est au sein de la grande famille des Houphouétistes. Car, tous ceux qui appellent aujourd’hui aux vertus de l’Houphouétisme le font plus par calcul que par conviction. Ils espèrent, dans ce jeu, attendrir la haute direction du RDR pour arracher la tête de liste du RHDP au détriment du RDR. Au moment où ses candidats désignés ont commencé à investir le terrain pour le suffrage des populations. Ce serait donc très inconvenant et dommageable de demander à ces candidats de céder leur place à d’autres. Sous prétexte qu’il faut aller faire vivre l’alliance créée à Paris le 18 mai 2005. Surtout quand ça les arrange. C’est pourquoi pour éviter d’autres frustrations, il faut favoriser une saine compétition sur le terrain en laissant la base de décider en toute liberté et toute l’attitude.

JCC

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment