Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3946 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Mali : les combats au sol ont commencé
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Le Patriote


Crise
© Autre presse par DR
Crise malienne : Lancement de l`opération Serval, opération militaire en appui aux forces armées maliennes
L`armée française au mali


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Au sixième jour de l'opération Serval, l’armée française progresse vers le nord du pays. Les jihadistes opposent néanmoins une résistance, notamment dans la petite ville de Diabaly, où des combats au sol se sont engagés entre eux et les forces spéciales françaises. L'arrivée des forces promises par la Cédéao se poursuit au compte-gouttes, et plusieurs pays européens apporCombats au sol à Diabaly.
Des combats «au corps à corps» opposent ce mercredi soldats français des forces spéciales et combattants islamistes à Diabaly, petite ville située à 400 km au nord de Bamako. Selon deux sources de sécurité citées par l’AFP, «les forces spéciales sont actuellement à Diabaly, au corps à corps avec les islamistes. L’armée malienne est également sur les lieux».

Depuis deux jours, la situation semble confuse à Diabaly. Dans un premier temps, il a été annoncé que la municipalité avait été prise lundi par les jihadistes, signe de leur résistance à l’offensive française. Mais, mardi, François Hollande assurait que «les terroristes n’ont pas conquis» la petite ville de Diabaly, ils s'y seraient «réfugiés pour se protéger». On apprenait aussi que la France avait opéré des frappes aériennes sur la ville. Selon divers témoignages recueillis par l’AFP, les jihadistes cherchent à se fondre dans la population dont ils se servent comme bouclier. C’est également ce qu’indiquait hier une réfugiée à notre correspondant au Mali.
Depuis mardi, l'armée française au sol progresse vers le nord. Une centaine de soldats français circulant dans une quinzaine de blindés qui avaient quitté Bamako mardi en fin d’après-midi sont par ailleurs arrivés ce mercredi matin à Markala, près de Ségou, à 235 km au nord-est de Bamako, afin d’y sécuriser un pont sur le fleuve Niger et en empêcher l’accès aux jihadistes.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment