Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3946 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Secteur Privé: Modalités de paiement des frais d’écolage / Kaba Nialé et Kandia Camara échangent avec les fondateurs
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Le Patriote


Enseignement
© Abidjan.net par Atapointe
Enseignement technique : Albert Flindé passe le témoin à Kandia Camara
Lundi 26 novembre 2012. Abidjan. Cité administrative. Le ministre de l`Enseignement technique et de la Formation professionnelle sortant, Albert Flindé passe le témoin à son successeur à la tête de ce département, Mme Kandia Kamissoko Camara


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le secteur privé de l’Education nationale joue un rôle important dans le système éducatif ivoirien. Il a absorbe selon les promoteurs de cet ordre d’enseignement, 65 % des élèves. Mais les établissements d’enseignement privés sont confrontés à d’énormes difficultés. Ce sont entres autres, les arriérés de salaires du personnel enseignant, les factures impayées et l’expulsion des élèves affectés de l’Etat du fait du non reversement des frais d’écolage dûs par l’Etat. Pour définir un nouveau cadre de règlement de ces des frais d’écolage y compris les arriérés, le ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances, Nialé Kaba et sa collègue de l’Education nationale et de l’enseignement technique, Kandia Camara, ont hier, une séance de travail avec les Fondateurs d’écoles, à l’immeuble SCIAM, au plateau. Kaba Nialé a indiqué qu’elle veut faire en sorte que le secteur privé de l’Education se porte mieux. Le ministre Kandia Camara pour sa part a exprimé sa reconnaissance à l’endroit de sa collègue de l’Economie et des Finances. « Nous reconnaissons les efforts que vous avez déployés pour la bonne marche du secteur public de l’Education et celui du privé », a souligné la première responsable de l’école ivoirienne. La présidente de la Fédération nationale de l’enseignement privé laïc de Côte d’Ivoire (FENEPLACI), Marguerite Kadio, a salué l’initiative des deux ministres. «Cette année, les choses vont un peu mieux par rapport aux années précédentes », a-t-elle fait remarquer. En plus de la Feneplaci, l’Anesplaci et le Réseaux des écoles confessionnelles ont pris part à cette séance de travail.

AC

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment