Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3946 du 17/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Appel d’offres pour l’Exploitation du 2ème Terminal à conteneurs du PAA : le vainqueur connu fin janvier
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  Le Patriote


Le
© Reuters
Le Port Autonome d`Abidjan


 Vos outils




La lutte finale promet d’être serrée. L’appel d’offres lancé en août dernier pour doter le Port autonome d’Abidjan d’un second terminal à conteneurs connaîtra son vainqueur dans moins de deux semaines. Selon des sources proches du dossier, sur les consortiums présélectionnés dans le cadre du processus d’attribution de la concession du deuxième terminal à conteneurs (TC2) d’Abidjan, deux ont retenu l’attention des autorités ivoiriennes. Il s’agit de Bolloré/ Bouygues/ Maersk d’un côté et CMA-CGM/Necotrans/Movis de l’autre. En effet, après le dépôt des dossiers des offres commerciales et techniques en novembre dernier, le gouvernement ivoirien a retenu deux des trois consortiums pour la construction, la concession et l’exploitation du second terminal à conteneurs (TC2) du port d’Abidjan. Il s’agit de l’Ivoirien Movis, associé au deux français CMA CGM et Necotrans ainsi qu’au philippin ICTSI, et du groupement composé des français Bolloré et Bouygues, appuyés par le danois Maersk. L’italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), qui postulait seul, n’a pas été retenu, mais pourrait se concentrer sur le développement du terminal du port de San Pedro dont il a la concession et la gestion, nous dit-on. PSA Singapore et le marocain Marsa n’ont pas non plus été retenus.

Aussi, les deux consortiums sélectionnés ont-ils déjà déposé, selon nos informateurs, leur offre financière depuis le début de la semaine. «Au plus tard le 31 janvier, nous connaîtrons le nom du vainqueur qui aura la charge de mettre en œuvre, la conception, le financement, la construction, l’aménagement, l’équipement et l’exploitation du nouveau terminal», confie une source proche du dossier. Cependant, les autorités souhaiteraient inciter les deux concurrents à monter une société unique pour gérer le TC2 comme le font déjà Bolloré et Maersk à Abidjan Port Terminals. Doté d’une capacité de traitement de 1,5 million d’équivalents vingt pieds (EVP, environ 38,5 m3), le TC2 permettra d’augmenter la capacité du trafic du port autonome d’Abidjan. Selon les informations rendues publiques par la direction du port d’Abidjan en juin 2012, le financement du projet est estimé à plus de 500 millions d’euros, une somme qu’un opérateur seul ne peut supporter.

Jean Eric ADINGRA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment