Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Région

Bondoukou/ Après la marche du Rdr contre le vieux parti : Le Pdci crie son ras-le-bol
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  LG Infos




 Vos outils




Kouakou Dapa, maire sortant du Pdci et coordinateur régional de la plate- forme du Rhdp de Bondoukou, préoccupé par la confection de sa liste en vue des prochaines consultations municipales à venir, ne voit pas l’éclat de la plate- forme politique qu’il dirige et qui met à mal la cohésion sociale si légendaire à la ville aux mille mosquées. Et cela pour une seule raison : la tête de la liste qui doit faire gagner le Rhdp à l’élection du président du conseil à l’absence du Fpi face à Babacauh Koffi Dongo, transfuge du Pdci- Rda qui va en candidat indépendant pour cette élection. Et cela avec une seule cible utilisée par des politiques tapis dans l’ombre : les jeunes et les femmes. C’est en cela qu’après l’action de la jeunesse et des femmes du Rdr qui s’en sont pris vertement à leur direction de parti le dimanche dernier pour le choix de la tête de liste à l’élection du président du conseil régional du Gontougo en la personne du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, ce sont cette fois, les secrétaires de section et l’union des femmes du Pdci –Rda avec l’appui de la coalition des mouvements associations, syndicats et groupements politiques qui sont montés au créneau pour dire leur ras- le -bol à leurs alliés du Rdr ce mercredi 16 janvier 2013 dans la ville aux mille mosquées. Cela à travers une grande caravane de motos et de voitures de transports qui a sillonné certaines artères de la ville de Bondoukou et qui a pris fin à la place de l’indépendance de Bondoukou par une animation festive ponctuée de déclarations : «c’est Adjoumani qui peut apporter une réponse aux besoins de développement de cette région. Il est oint de Dieu et choisi par nos leaders. Trêve donc de commentaire et de supputations déshonorants sur sa personne. Si Alassane lui -même l’a choisi, pourquoi ses militants du Rdr refusent-ils de l’admettre ? Son savoir -faire et son savoir-être militent en sa faveur et ils doivent l’admettre maintenant.» A martelé Kouakou Yaah Suzanne, vice -présidente de l’union des femmes du Pdci de Bondoukou. Quand Kossonou Edouard, secrétaire de section du Pdci du secteur du village de Kouafou et organisateur de cette rencontre est plus que convaincu d’une seule chose : «ce comportement des jeunes est dû au manque de travail. Rien que pour des billets de banque, on se tiraille. Ils se laissent aller pour des billets de banque donnés par certains leaders et responsables politiques. Mais aujourd’hui, Dieu merci, on a tous compris qu’on doit s’unir pour aller au développement en soutenant le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani qui n’est pas le seul cadre de la région, mais que tous combattent bizarrement. Mais on a compris que s’il n’avait pas de valeur, il ne serait pas combattu. Voilà pourquoi nous sommes tous mobilisés pour le soutenir.» dira-t-il. C’est pourquoi, au nom des femmes de la société civile de Bondoukou, Coulibaly Fanta marquera tout d’abord sa surprise pour le comportement de leurs enfants et demandera pour une fois encore pardon à leur fils Kobenan Kouassi Adjoumani : «après tout, ce sont tes frères et ils te ressemblent. Pardonne-les car ils sont revenus à la raison.»

Rosemonde Desuza

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment