Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Société

Un « Déjeuner du combattant » institué pour honorer les anciens combattants
Publié le jeudi 17 janvier 2013  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan, Les anciens combattants ivoiriens et leurs homologues ouest africains ont été honorés mercredi au siège de l’Office national des anciens combattants (ONAC) sis à Treichville (Abidjan sud), à l’occasion de la première édition du « Déjeuner du combattant » initié par l’Organisation des fils des anciens combattants de Côte d’Ivoire (OFAC-CI).
Lors du buffet officiellement ouvert par le représentant du chef d’état-major général des FRCI, le colonel Djè Allali, le président de l’OFAC-CI, Al-Hassann Demba a situé la portée de la cérémonie, voulue conviviale eu égard aux prestations d’artiste, sketches, ballets et défilé des drapeaux de la CEDEAO qui l’ont ponctués.
Aussi, le président de l’OFAC-CI a-t-il profité de l’occasion pour réitérer son appel au Président de la République, Alassane Ouattara, afin qu’il accorde une oreille attentive et une place de choix aux anciens combattants et leurs ayant-droits qui méritent la reconnaissance de l’Etat. L’Etat, a-t-il souligné, devrait les associer à toutes les questions liées à la vie de la nation, afin qu’ils apportent leur pierre à la consolidation de l’édifice national.
A la France, le représentant des fils des anciens combattants a réclamé, entre autres, l’obtention de visas par une « procédure sélective » afin qu’ils puissent effectuer des pèlerinages annuels sur les sites historiques commémorant les deux guerres mondiales. M. Demba a également sollicité l’appui de la France pour des projets de développement et d’insertion au profit des progénitures des anciens combattants et l’acquisition de la nationalité française.
Par la suite, le président de l’Association fraternelle des anciens combattants de Côte d’Ivoire (AFACI), le capitaine Koné Yassoungo, le directeur de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONAC-VG), Berthé Abdallah, et le représentant du CEMAG, le colonel Djè Allali ont tour à tour salué l’initiative qu’ils souhaitent pérenne.
Outre les anciens combattants, ce déjeuner s’est tenu en présence d’une vingtaine de délégués de l’OFAC-CI issus des sections communales, ainsi que de représentants d’anciens combattants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).
L’OFAC-CI a été portée sur les fonts baptismaux le 15 décembre 2007 à l’ONAC et son bureau investi le 11 juin 2008. Inscrite au Journal officiel de la République de Côte d’Ivoire sous le N°26 du 26 juin 2008, l’Organisation est basée au Plateau, dans l’enceinte du siège de l’AFACI. « L’OFAC-CI est apolitique mais se réserve le droit d’intervenir sur toutes les questions d’intérêt national », a précisé son président, Al-Hassann Demba, réélu le 19 décembre 2012 pour un deuxième quinquennat.

(AIP)
cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment