Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2740 du 18/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Art et Culture

Musique / Dans l’univers du ‘’Coupé-décalé’’ : Cette musique qui fait glaner des lauriers, mais qui déprave
Publié le vendredi 18 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan




 Vos outils




La musique ‘’Coupé-décalé’’ a pris son envol dès son arrivée, fin 2002, début 2003. Malgré cet envol, ils sont nombreux les observateurs qui ne donnaient pas longue vie à cette musique. Et pourtant, dix ans après, la mélodie des DJ est à un bon niveau. Au sommet, avec la désignation de DJ Arafat « Meilleur artiste africain », lors des Kora Music Awards 2012. Regard croisé sur une musique qui s’est imposé avec le temps surtout au niveau de la jeunesse.

Née en pleine crise militaro-politique en Côte d’Ivoire, la musique ‘’Coupé-décalé’’ s’est positionnée comme l’alternative à même de donner du sourire aux populations ivoiriennes surtout les plus jeunes à un moment où la peur, le stress, etc. troublaient le quotidien des uns et des autres. Et là-dessus, DJ Luciano, président des DJ de Côte d’Ivoire, indique bien que c’est en cela que leurs chansons prennent tout leur sens. «C’est une musique qui met plus l’accent sur l’ambiance, comment emmener les gens à s’amuser», soutient-il. Pour DJ Jacob, l’un des précurseurs, le ‘’Coupé-décalé’’ permet de «fait oublier les problèmes quotidiens et les soucis de la vie». En 10 ans de présence, depuis Douk Saga à DJ Arafat en passant par DJ Kaloudji, Christ B, …, le ‘’Coupé-décalé’’ a fait du chemin et a plus gagné en estime selon les précurseurs de cette musique. Les jeunes, s’y sont véritablement accommodés. Un attachement auquel DJ Luciano se félicite parce que : «cette classe d’âge est la plus nombreuse dans la plupart des pays. En Côte d’Ivoire, les jeunes représentent plus de 65% de la population». DJ Jacob ajoute que le phénomène n’est pas seulement local. «C’est une musique d’ambiance qui a dépassé les frontières de la Côte d’Ivoire», souligne-t-il.

Une musique de recherche, selon DJ Luciano

Le ‘’Coupé-décalé’’ est-elle une musique de bas niveau ? DJ Luciano soutient ceci : «C’est une musique de recherche qui se définit par les appareils. Parce que dans la musique ‘’Coupé décalé’’, il y a de nouvelles sonorités qui sont nées et qui n’existaient pas, auparavant dans la musique. Nous avons des sonorités nouvelles au niveau de la batterie, de la guitare, etc.». Le président des DJ de Côte d’Ivoire fait remarquer que la bonne musique ne se définit pas seulement au niveau des textes très profonds. Il en veut pour preuve le morceau ‘’Bouger Bouger’’ de ‘’Magic System’’. «Un morceau d’ambiance à partir duquel A’salfo et ses amis ont eu du succès au niveau mondial», appuie-t-il. Des artistes de variétés ne sont pas restés en marge de cette ‘’révolution’’. Conscients de ce que ce nouveau genre musical possède en termes de potentialités rythmiques et mélodieuses, de grands noms de la musique ivoirienne n’hésitent pas à investir les rênes du Coupé-décalé. Chantal Taïba qui a démarré sa carrière dans les années 80 dit reconnaître que ce genre musical s’impose à tous aujourd’hui. «C’est la musique du moment et elle est bonne. Dans les années 80, quand on débutait notre carrière, on voulait des chanteurs à voix. Il fallait chanter en tenant la note, avoir de la mélodie. Aujourd’hui, on demande la dance, beaucoup d’ambiance et c’est le Coupé-décalé qui répond à cela», justifie la reine du Matiko. Chantal Taïba n’entend pas tourner maintenant le dos à ce genre musical. «J’ai fait un clin d’œil au Coupé-décalé dans ma chanson ‘’Doubéhi’’ avec Marechal DJ. Dans mon prochain single qui sort très bientôt, arrangé par Serge Beynaud, les DJ Bébi Philippe et Pat Sexy sont intervenus», confie-t-elle. Dans la même veine, Bailly Spinto avoue son estime pour cette musique. Et appelle les uns et les autres à encourager les acteurs. «Cette musique est N°1 en Afrique de l’Ouest. Il faut la savourer. Le Coupé-décalé est aujourd’hui, la fierté des Ivoiriens», déclare le rossignol de la musique ivoirienne. Toutefois, pour la bonne marche de leur musique, Bailly Spinto conseille aux DJ : «Il faut qu’ils travaillent pour proposer de belles mélodies afin que leur musique soit intemporelle». Puis d’exprimer sa volonté à aider le Coupé-décalé à se parfaire. «J’ai fait un nouveau morceau avec DJ Lewis. Ce dernier a compris ce que je recherchais à travers le Coupé-décalé. Je veux les amener à faire un peu de mélodies comme la musique nigériane», a-t-il affirmé. David Tayorault (arrangeur, compositeur et chanteur) souligne qu’il est à la base de cette musique. «Le Coupé-décalé est la musique électro-techno des Ivoiriens», précise-t-il. David Tayorault demande par ailleurs aux acteurs de ce genre musical de faire preuve de beaucoup plus de créativité pour, dit-il, ne pas donner la place à la monotonie. «Plus la musique tourne en rond, plus les gens se lassent. Il faut proposer quelque chose de nouveau», fait-il remarquer. Toutefois, il estime que le ‘’Coupé-décalé’’ peut mieux s’imposer si les critiques sont prises en compte par les acteurs. David Tayorault reproche aux DJ, leur manque de professionnalisme et d’organisation. «10 ans après, les gens pensent que quand on a du succès, on n’écoute plus les conseils», s’est-il offusqué.

Le regard d’un enseignant de musique

Kouissoa Honorat, enseignant de musique et chef du département de Musique africaine à l`Institut national supérieur des Arts et de l`Action culturelle (INSAAC), rapelle que la musique a deux fonctions : ludique et éducative. «Certains artistes choisissent la première fonction au détriment de la seconde. Par contre, d’autres essaient d’allier les deux fonctions», précise-t-il. Le ‘’Coupé-décalé’’, dira Kouissoa Honorat, a choisi la fonction ludique. Et ce choix, poursuit-il, a été bien affirmé par l’un des précusseurs de cette musique. «Douk Saga a dit que le pays était en détresse et qu’il est venu pour apporter de la joie et de la gaiété aux Ivoiriens», rapelle l’enseignant de musique. De ce point de vue, le chef du département de Musique africaine à l’ INSAAC avance que le ‘’Coupé-décalé’’ est une musique qui s’inscrit dans un cadre bien déterminé et elle a sa vision ainsi que sa philosophie. «C’est une bonne musique, si on se met dans ce cadre. Et elle a sa place sur la scène musicale», soutient-il. Avant d’affirmer qu’au niveau du volet éducatif, la musique des DJ est à côté de la plaque. Kouissoa Honorat argumente sa thèse, en se basant sur le style d’habillement et les textes des chanteurs. «Leurs chansons sont marquées par des propos pervers, injurieux et vantards», dénonce-t-il. Pour l’enseignant de musique, le ‘’Coupé-décalé’’ contribue à la dépravation des mœurs. «A l’école, on enseigne qu’il faut être humble, que l’on doit bien s’habiller, être respectueux, etc. Les DJ font le contraire. Ce n’est pas bon !», s’est-il indigné. Au niveau des instruments, Kouissoa Honorat révèle que le ‘’Coupé-décalé’’ est tiré de la musique congolaise qui, apprend-t-il, est caractérisé par les jeux de la batterie et de la guitare. «On s’en rend aisément compte en écoutant seulement les instruments. Le Coupé-décalé, au niveau du fond, est une musique congolaise», appuie-t-il. La seule différence, renchérit l’enseignant de musique, se situe au niveau du rythme musical. «Chez les Congolais, c’est plus lent. Et au niveau du Coupé-décalé, ça va plus vite, il y a beaucoup plus de break à l’intérieur de la musique», ajoute-t-il. Kouissoa Honorat conseille, en définitive, aux chanteurs DJ de passer des messages éducatifs, car, dira-t-il, les admirateurs et les fans, dans l’avenir, peuvent se lasser de leur genre musical actuel. «Nous sommes dans une société en perpétuelle mutation. Leur genre musical basé sur la joie, la gaieté et l’amusement peut ne plus plaire dans le futur. Il faut donc que les DJ améliorent leurs textes et qu’ils réfléchissent à apporter plus d’originalité à leur musique», a-t-il conclu.
Réalisé par Raymond Dibi et Krou Patrick

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment