Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
International
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2741 du 19/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


International

Piraterie maritime / Selon le rapport annuel du BMI : la situation est préoccupante en Afrique de l’Ouest
Publié le samedi 19 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan




 Vos outils




La Marine nationale confirme que son nouveau patrouilleur, qui quittera Toulon dans les prochains jours afin de gagner l’océan Indien, sera bien engagé dans la lutte contre la piraterie, mais aussi le terrorisme et les trafics illicites. L’Adroit sera, à ce titre, intégré à la force aéronavale européenne (EU-NAVFOR) déployée au large de la Somalie dans le cadre de l’opération Atalante. Une très nette chute des attaques pirates a été constatée en 2012. Le Bureau Maritime International, qui recense tous les actes de piraterie dans le monde, vient de publier son rapport annuel. Et les indicateurs semblent s’orienter dans la bonne voie puisque 2012 aura vu un recul de près d’un tiers des attaques pirates : 297 navires, contre 439 en 2011. C’est la région de la corne de l’Afrique qui enregistre la baisse la plus spectaculaire : 75 navires ont été attaqués en 2012 alors que ce chiffre s’élevait à 237 l’année précédente. Le nombre de bateaux pris en otage a été divisé par deux (14 en 2012 contre 28 en 2011).

Le BMI attribue cette baisse à plusieurs facteurs : la présence et les escortes des bâtiments militaires, l’action préventive et la destruction des bateaux-mères des pirates, le développement des embarquements d`équipes de protection privées, ainsi que l’application des bonnes pratiques par les équipages. Si la tendance est donc à l`amélioration au nord de l`océan Indien, en Afrique de l’Ouest, la situation est, en revanche, plus préoccupante. Le golfe de Guinée a enregistré 58 incidents en 2012, 10 navires et 207 marins ayant été pris en otage dans des circonstances particulièrement violentes. Le Nigeria représente près de la moitié de ces attaques (27 contre 10 en 2011), alors que les attaques se multiplient au large de la Côte d’Ivoire, ou encore du Togo. Une information faisait état de ce qu’un bateau aurait été détourné aux larges des côtes ivoiriennes a fait cependant le tour de l’actualité. Si l`information est confirmée, elle pourrait être le premier acte de piraterie en Côte d`Ivoire. Selon le site Koaci.com, un navire de la compagnie Grace Management ancré au port d`Abidjan, a subitement disparu dans la nuit du vendredi à samedi 06 octobre 2012.

A.D et O.G

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment