Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Le ministre Laurent Fabius au sommet extraordinaire de la Cedeao
Publié le samedi 19 janvier 2013  |  AIP


En
© Présidence par DR
En visite d’état en France : le Président Alassane Ouattara a reçu en audience le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius
Mercredi 25 juillet 2012. Paris (France). Le Président Alassane Ouattara a reçu en audience le ministre français des affaires étrangères, M. Laurent Fabius


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, prend part, samedi, à Abidjan, au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(Cedeao) sur la crise malienne qui devra indubitablement annoncer l’entrée en scène effective des soldats africains dans la guerre contre les rebelles djihadistes.

En prélude à ce sommet extraordinaire, s’est ouverte, vendredi, dans la capitale économique ivoirienne, une réunion du conseil de médiation et de sécurité de la communauté sur "la libération totale et la stabilisation politique du Mali". La France s’est engagée, depuis une dizaine de jours dans la guerre contre les rebelles ji`hadistes dont elle a réduit la capacité d`opération par la destruction de leur arsénal militaire.
Sur insistance du président de la CEDEAO, l’Ivoirien Alassane Ouattara, et à la demande du président par intérim Dioncounda Traoré auprès son homologue français François Hollande, les forces françaises se sont immédiatement déployées au Mali avec un effectif avoisinant, ce jour, 2000 hommes.

Les Djihadistes, maîtres du Nord depuis plus de neuf mois, ont subi de lourdes pertes dans leurs rangs. Les villes stratégiques de Konna(centre, ligne de démarcation), Gao et Tombouctou ont été libérées au terme des frappes aériennes et terrestres de l’armée française en soutien aux forces maliennes.
« Si la France n’intervenait pas, il n’y aurait plus de Mali », a déclaré, jeudi, à Bruxelles(Belgique), lors d’une réunion des ministres des Affaires Etrangères de l’Union Européenne(UE) sur la crise malienne, Laurent Fabius justifiant l’intervention française.
Ce sommet de la CEDEAO est d’une importance particulière au moment où l’Afrique de l’Ouest se mobilise pour déployer sur le terrain au Mali les premiers éléments de la mission internationale de soutien au Mali(MISMA),telle que définie par la résolution 2O85 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

La participation du chef de la diplomatie française devra permettre à cette réunion de faire le point avec les partenaires africains sur le développement politique et militaire en cours au Mali. La France est présente au Mali avec près de 2000 soldats en attendant l’entrée effective en action des 3000 hommes que comptent déployer la MISMA.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment