Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4707 du 5/5/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Règlement de la dette intérieure : Kaba Nialé interpelle le Trésor
Publié le samedi 19 janvier 2013  |  Notre Voie


Activités
© Ministères par DR (Photo d`archive)
Activités gouvernementales : Visite de travail du Ministre auprès du Premier Ministre, Chargé de l`Economie et des Finances à la (DGTCP)
Jeudi 17 Janvier 2013. Abidjan. La Ministre Kaba Nialé, Ministre auprès du Premier Ministre, chargé de l’Économie et des Finances dans les locaux de la de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP)


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le paiement de la dette intérieure doit être régulier et transparent pour permettre aux opérateurs économiques locaux de répondre aux interventions sur le marché. C’est l’interpellation que la ministre déléguée à l’Economie et aux Finances, Kaba Nialé, a faite au directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Adama Koné. C’était le jeudi 17 janvier dernier, à la direction générale du Trésor, dans le cadre de la première partie de la visite de la ministre aux structures sous-tutelle. «Il faut traiter le problème de la dette avec efficacité et célérité. Bien sûr, nous ne pouvons régler la dette intérieure qu’avec les ressources disponibles. Mais si de l’argent a été mobilisé à cet effet, il faut régler les fournisseurs. Il faut les payer pour que l’économie redémarre normalement. Il faut régler les problèmes avec les entreprises avec lesquelles nous sommes en contrat. Nous devons faire en sorte que ces opérateurs économiques répondent aux attentes du gouvernement. Et cela passe par le règlement de la dette intérieure. L’Etat, par le biais du Trésor public, devra honorer ses engagements, de façon régulière afin de maintenir la qualité des relations avec ses partenaires », a-t-elle dit. Toutefois, elle a félicité la direction générale du Trésor pour sa « contribution à l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative Ppte et au redémarrage de l’économie nationale ».
Pour sa part, Adama Koné a annoncé que l’année 2013 sera placée sous le sceau de l’apurement de la dette intérieure. « Les arriérés des gestions 2010 et antérieurs d’un montant de 218,3 milliards FCFA ont fait l’objet d’un audit. Un plan d’apurement de ladite dette est en cours de finalisation. Concernant la gestion 2011, sur un stock de 381,4 milliards FCFA, les règlements effectués par nos services s’élèvent à 283,1 milliards FCFA, soit un taux d’apurement de 74,24%. Pour 2013, en matière de règlement des dépenses, nous nous attellerons à élaborer une stratégie de rationalisation des paiements , régulariser nos arriérés vis-à-vis des banques, assurances et établissements financiers, en privilégiant les instruments du marché, finaliser le plan d’apurement des arriérés intérieurs de l’Etat fondé sur les résultats de l’audit et démarrer sa mise en œuvre, et veiller à la non accumulation de nouveaux arriérés intérieurs », a-t-il expliqué.
Au chapitre des ressources, il a soutenu qu’au cours de l’année 2011, les ressources mobilisées sur les marchés monétaire et financier se sont rapportées aux emprunts obligataires et se sont élevées à 160,2 milliards FCFA, pour un montant indicatif de 100 milliards FCFA. L’année 2011 a enregistré, par ailleurs, la restructuration de l’encours des bons du Trésor échus d’un montant de 607,4 milliards FCFA, tombés en arriérés du fait de la crise post-électorale.
Il convient de préciser que la ministre s’est rendue successivement à la Trésorerie générale Abidjan Nord (TGAN), à la Trésorerie générale Abidjan sud (TGAS), et à la direction générale.

J-S Lia

Comment

 Commentaires



Comment