Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Le gouvernement ivoirien fait extrader Charles Blé Goudé à Abidjan
Publié le samedi 19 janvier 2013  |  AIP


Charles
© AFP
Charles Blé Goudé
Charles Ble Goude


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan, 19 jan(AIP)-Le président de l'ong congrès panafricain des jeunes patriotes(Cojep) et principal leader de la galaxie patriotique pro-Gbagbo, Charles Blé Goudé, interpellé, jeudi, à Téma, dans la banlieue d'Accra, au Ghana, où il s'est réfugié, au lendemain de la fin de crise postélectorale, ponctuée par l'arrestation de Gbagbo, le 11 avril 2011, a été extradé, vendredi, très tôt dans la matinée, par les services ivoiriens dans le cadre d'une procédure judiciaire déjà ouverte contre lui, selon des médias étrangers.
Longtemps sous le coup d'un mandat d'arrêt international, pour présomption de participation aux exactions et crimes liés à la crise post-électorale, Blé Goudé, considéré comme l'enfant terrible du clan Gbagbo durant sa présidence, serait, d'après un rapport d'un comité d'experts de l'ONU, partie en tant que participant à des actes de violences et d'incitation à la haine contre les partisans du rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix(Rhdp), une coalition de partis regroupant le PDCI d'Henri Konan Bédié, le RDR d'Alassane Ouattara, l'UDPCI de Mabri Toikeusse et le mouvement des forces de l'avenir(Mfa) d'Anaky Kobénan, un ex-compagnon de Gbagbo.
Un communiqué du gouvernement ivoirien, conjointement produit et signé par les ministères ivoirien de l'Intérieur et de la Sécurité et de la Justice, des Droits de l'Homme et des Libertés publiques, indique expressément à ce propos que "à l'occasion d'une opération policière conjointe de la Côte d'Ivoire et du Ghana, M. Charles Blé Goudé a été appréhendé, le jeudi 17 janvier 2013", et qu'"il est actuellement détenu en Côte d'Ivoire par les services de la police ivoirienne, dans le cadre de la poursuite des procédures judiciaires déjà ouvertes contre lui en Côte d'Ivoire."
Blé Goudé, qui avait, un temps, agité l'opinion au sujet d'une prétendue mort, est sous sanction onusienne, depuis le 7 février 2006, notamment assortie d'interdiction de voyage et de gel d'avoirs dans les banques et établissements financiers. Selon son conseil, Nick Kauffman, dans une interview accordée au magazine panafricain Jeune-Afrique, "le parquet ghanéen(le procureur Matthew Amponsah) a agi dans le cadre d'un mandat d'arrêt de la cour pénale internationale(CPI)".
Pour le moins qu'on puisse dire, c'est que l'arrestation puis l'extradition de Blé Goudé suscite peu de réaction au sein de l'opinion, sauf du côté des partisans de l'ex-chef de l'Etat, relayée par une certaine presse qui annonce que, d'ores et déjà, en Côte d'Ivoire et à l'étranger, des initiatives et actions sont en vue pour apporter leur appui à leur camarade.
Une procédure d'extradition est également en cours contre le porte-parole de Gbagbo, Justin Koné Katinan, son ancien ministre du Budget, soupçonné de crimes économiques, notamment dans des casses à l'agence centrale nationale de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest(Bceao), ainsi que d'autres banques sur la place d'Abidjan, notamment la BIAO, durant la crise postélectorale. Des audits font état de plus de 500 milliards de francs ainsi subtilisés aux dépens des huit Etats membres de l'union monétaire ouest-africaine(UMOA).
(AIP)
Nf

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment