Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2742 du 21/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

PDCI région du Bélier / Le camp Jeannot Ahoussou répond à Arthur Aloco : ‘‘Ce serait une prime à l’insoumission que d’accorder le poste de vice-président à Aloco’’
Publié le lundi 21 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan


Primature:
© Présidence par Aristide
Primature: Me Jeannot Ahoussou Kouadio, nouveau Premier ministre
Mardi 13 mars 2012. Palais de la présidence de la République. Photo: Me Jeannot Ahoussou Kouadio, est le nouveau Premier ministre


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Entre le ministre d’Etat, Jeannot Ahoussou Kouadio (JAK) et l’ex-Directeur général de l’ATCI, Arthur Aloco, la discorde semble consommée. Les deux frères du PDCI-RDA ne regardent plus dans la même direction depuis l’échec des consultations en vue du choix de la tête de liste aux futures régionales dans le Bélier (région dont le chef-lieu est Yamoussoukro). Le 17 janvier 2013, c’est Arthur Aloco qui face à la presse, annoncait sa candidature indépendante et accuse ‘’l’aîné’’ Jeannot Ahoussou de ne pas «appliquer une décision du président Bédié» en ce qui concerne la première vice-présidence qui devait lui revenir. Cette accusation n’a pas laissé indifférent le camp Ahoussou qui a apporté la réplique le dimanche 20 janvier 2013, à Ibis-Plateau. Dans sa contre-attaque, le député de Toumodi commune, Bony Octave, porte-parole du comité de campagne de JAK, a rejeté en bloc les ‘’allégations’’ de l’adversaire. Il a étayé toutes les étapes qui, selon lui, ont conduit au consensus qui s’est fait autour de la candidature de l’ancien Premier ministre. ‘’Dans la région du Bélier, le PDCI a accordé son onction au Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio. Cela n’a pas été fait pour réconforter monsieur le Premier ministre comme le clame Aloco. L’idée faisait déjà son chemin. Il y avait sept candidats qui se valaient pour la plupart et demander à un candidat de se désister était difficile. Le Premier ministre n’avait pas fait acte de candidature. Quelques sages ont alors demandé d’opter pour quelqu’un dont le nom seul suffisait à obtenir ce désistement. Ils sont allés vers lui (JAK). Il a, à son tour, demandé un temps de réflexion. Et c’est après trois rencontres et la réponse favorable de la base du parti qu’il a donné son accord’’, a décrit Bony Oscar. Qui précise qu’il y a eu par la suite des réunions de conciliation conduite par Lambert Kouassi Konan et qui ont abouti au désistement de six des sept concurrents en faveur de Jeannot Ahoussou Kouadio. Arthur Aloco a été ainsi isolé selon le récit du conférencier. Pour Bony Octave, Jeannot Ahoussou Kouadio n’a pas refusé d’appliquer une décision de Bédié lors de sa rencontre avec Arthur Aloco. ‘’Le Premier ministre Ahoussou a dit à l’époque, que parler de la première vice-présidence serait prématuré. Sa principale préoccupation était de fédérer les énergies pour que le Pdci gagne d’abord avant de parler des vice-présidences’’, a précisé le porte-parole Bony Octave avant de tancer Arthur Aloco. ‘’Quelle est sa base politique ? Les autres qui se sont ralliés ont des bases politiques. C’est parce qu’il se sait moins militant qu’Aloco veut qu’on le positionne maintenant. Dire aux autres qu’Aloco va être le premier vice-président serait une prime à l’insoumission. Qu’il se mette au service de son parti et avec son frère Ahoussou’’, a conclu le conférencier en ajoutant que la porte reste ouverte à l’adversaire Arthur Aloco.

S. Debailly

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment