Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Showbizz
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2742 du 21/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Showbizz

Entretien / Madou (Artiste-chanteuse) : ‘‘J’ai échappé à la guerre du Mali’’
Publié le lundi 21 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan




 Vos outils




L’artiste-chanteuse béninoise se prononce sur la crise au Mali, et sur la Coupe d’Afrique des Nations 2013. Madou s’est confiée à l’Intelligent d’Abidjan pour parler aussi de son nouvel album.
Depuis un moment, vous êtes loin des radars. Où se cache Madou ?
Je suis à Cotonou, au Bénin, depuis un moment. Je suis revenue à Abidjan pour l’ouverture de l’école de mon frère. C’est un jeune frère très dynamique et intelligent. Avec ce genre de jeune, c’est l’Afrique qui gagne. Je suis là juste pour le week-end (l’entretien a été réalisé le samedi 19 janvier 2013) pour le soutenir. Après quoi, je repars sur Cotonou.

Pourquoi Madou court-elle vers Cotonou ?
Je suis là-bas pour préparer mon best-of. Il comprendra les 20 meilleurs titres de mes 5 albums. Ce best-of sortira dans 2 ou 3 mois à Cotonou. C’est pour cela que je suis beaucoup plus dans cette ville.

Vous avez été victime d’un braquage en Côte d’Ivoire. N’est-ce pas cela qui vous éloigne de ce pays ?
J’ai été trahie par un proche qui a envoyé des gens me braquer à la maison. Des choses comme ça, venant d’un proche, ça choque. Mais je laisse pour moi à Dieu. J’ai pardonné. L’essentiel, on n’est en vie. 2013, on oublie le pire et on garde le meilleur. J’ai ma vie en Côte d’Ivoire. J’y ai fêté mes 16 ans de carrière en juin dernier. Je suis entre le Bénin et la Côte d’Ivoire. J’aime ce pays, mon cœur est en Côte d’ivoire. Je suis dans la tête des Béninois et dans le cœur des Ivoiriens.

Vous chantez beaucoup pour la paix. Aujourd’hui, le Mali est en guerre. Quel est votre message ?
On dit souvent qui veut la paix, prépare la guerre. Le cas du Mali m’inquiète parce que j’ai échapper belle. J’y étais quand cela a démarré. J’étais à Bamako, pour une prestation. Je suis rentrée sur Abidjan de justesse. Je souhaite vraiment la paix pour ce pays que j’aime tant. Parce que si le Mali est malade c’est toute la sous-région et l’Afrique toute entière qui est malade. Chacun à sa manière de trouver la paix. Moi, je chante pour prôner la paix. Que nos chefs d’Etat se mobilisent autour de ce pays, pour trouver la paix. Notre continent est tellement riche qu’on n’a pas besoin de guerre.

En ce moment, c’est la CAN 2013. Pour quelle équipe le cœur de Madou balance-t-il ?
Je soutiens toutes les équipes de l’Afrique. Mais au regard de ce que nous avons vécu en Côte d’Ivoire, si les Eléphants gagnent, ça sera un plus pour la réconciliation. Car c’est autour du football qu’il y a l’unanimité. Je souhaite que cette coupe revienne en Côte d’Ivoire.

BT.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment