Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d`Ivoire: le parti de M. Gbagbo exige la libération "immédiate" de Blé Goudé
Publié le mardi 22 janvier 2013  |  Xinhua


Blé
© Abidjan.net
Blé Goudé devant le juge de première instance
Lundi 21 janvier 2013. Inculpé pour crimes de guerre, assassinats, atteinte à la sûreté de l’Etat et vols de deniers publics en réunion, Blé Goudé présenté au tribunal.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN, 21 janvier (Xinhua) -- Le Front populaire ivoirien ( FPI), parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, exige la libération "immédiate" de Charles Blé Goudé, l'ex-leader des "jeunes patriotes" pro-Gbagbo inculpé de "crimes de guerre" et en détention à Abidjan afin de "donner davantage de chance" au dialogue politique en cours en Côte d'Ivoire.

Dans un communiqué transmis lundi à Xinhua, le FPI "exige la libération immédiate" de Charles Blé Goudé pour "donner davantage de chance au dialogue politique" en cours entre le gouvernement et le parti de l'ex président Laurent Gbagbo en vue de sa participation aux futures élections locales.

Arrêté jeudi au Ghana et extradé à Abidjan, Charles Blé Goudé a été inculpé lundi pour plusieurs chefs d'accusation dont des " crimes de guerre" commis lors de la crise post-électorale de 2010 et 2011.

Ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo, M. Blé Goudé qui se faisait appeler "le général de la rue" était la figure de proue des manifestations populaires en faveur de l'ancien régime.

Le FPI "condamne l'arrestation et l'inculpation" du leader des "jeunes patriotes" qui vont, selon lui, contre "les professions de foi de volonté d'aller à la paix et à la réconciliation". Le parti soutient que l'acte posé par le gouvernement ivoirien est " incongru" et "inutilement contre-productif" même s'il entend " aller jusqu'au bout" du dialogue avec le gouvernement.

"La politique actuelle de répression systématique ne saurait prospérer pour le plus grand bien des Ivoiriens", souligne-t-il.

Le parti de Laurent Gbagbo invite "toutes les bonnes volontés" à s'impliquer "courageusement" dans la recherche d'une "solution politique" à la crise ivoirienne née des affrontements post- électoraux qui ont fait au moins 3 000 morts.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment