Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L`expression N° 1033 du 22/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Dégel des avoirs : La Suisse lève ses mesures à l`encontre de 79 Pro-Gbagbo
Publié le mardi 22 janvier 2013  |  L`expression




 Vos outils




La Suisse a décidé d'alléger considérablement ses mesures de blocage à l'encontre de personnes originaires de la Côte d'Ivoire. Berne considère que la situation dans ce pays s'est apaisée et permet de biffer de sa liste établie en janvier 2011 les noms de 79 personnes. Au vu des développements en Côte d'Ivoire, une modification de l'ordonnance de blocage du 19 janvier 2011 est nécessaire, a indiqué lundi le Département fédéral des affaires étrangères (Dfae). La Suisse a ainsi supprimé 79 personnes de l'annexe de cette ordonnance et a décidé de la limiter à quatre personnes. Début 2011, le Conseil fédéral a décidé le blocage avec effet immédiat des éventuels avoirs en Suisse de Laurent Gbagbo, qui refusait d'accepter les résultats des élections présidentielles, et de son entourage. Berne estimait alors que la place financière helvétique ne devait pas servir de coffre-fort pour les fonds potentiellement acquis de manière illégale par ces personnes. Le président élu, Alassane Ouattara, a pris ses fonctions en mai 2011. Depuis lors, la situation en Côte d'Ivoire s'est améliorée et la Suisse, tenant compte de ce développement positif, a déjà procédé en octobre 2011 à une modification de son ordonnance de blocage.
Gbagbo et son entourage toujours visés
Cette modification a eu pour résultat de réduire le montant des avoirs gelés d'environ 70 millions de francs en mai 2011 à environ 21 millions aujourd'hui. L'ordonnance de sanctions du 19 janvier 2005 est également adaptée. Elle mettait en oeuvre les sanctions de l'ONU à l'encontre de la Côte d'Ivoire. La nouvelle ordonnance soumet dorénavant huit personnes, dont l'ancien président Laurent Gbagbo et quelques personnes de son entourage, à des restrictions de voyage et à un gel des avoirs. Ces modifications entrent en vigueur mardi, a écrit le DFAE dans un communiqué.
Source : AWP

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment