Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Placé sous mandat de dépôt - L’article qui condamne Blé Goudé
Publié le mercredi 23 janvier 2013  |  Le Democrate


Blé
© Abidjan.net
Blé Goudé devant le juge de première instance
Lundi 21 janvier 2013. Inculpé pour crimes de guerre, assassinats, atteinte à la sûreté de l’Etat et vols de deniers publics en réunion, Blé Goudé présenté au tribunal.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président du Congrès panafricain des jeunes patriotes (Cojep) et principal leader de la galaxie patriotique pro-Gbagbo, Charles Blé Goudé, interpellé, jeudi 17 janvier à Téma, dans la banlieue d`Accra (Ghana), a été extradé, vendredi dernier à Abidjan, dans le cadre d`une procédure judiciaire déjà ouverte contre lui. Longtemps sous le coup d`un mandat d`arrêt international, pour présomption de participation aux exactions et crimes liés à la crise post-électorale, Blé Goudé, considéré comme l`enfant terrible du clan Gbagbo durant sa présidence, serait, d`après un rapport d`un comité d`experts de l`Onu, partie prenante dans des actes de violences et d`incitation à la haine contre les partisans du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Celui que l’on avait surnommé « le génie du Kpô », a été inculpé pour crime de guerre, assassinat, vols en réunion et destruction de biens d’autrui, par un juge d’instruction qui l’a placé sous mandat de dépôt le 2I janvier dernier. Pour le moins qu`on puisse dire, c`est que l`arrestation puis l`extradition de Blé Goudé suscite peu de réaction au sein de l`opinion, sauf du côté des partisans de l`ex-chef de l`Etat, relayée par une certaine presse qui annonce que, d`ores et déjà, en Côte d`Ivoire et à l`étranger, des initiatives et actions sont en vue pour apporter leur appui à leur camarade. S’agissant de Blé Goudé, il convient de rappeler qu’il serait l’auteur du fameux « article 125 » à l’origine des nombreuses personnes tuées et calcinées à Abidjan lors de la crise postélectorale. A en croire les observateurs de la scène politique ivoirienne, tout est parti de son appel à mettre hors d’état de nuire toute personne étrangère jugée suspecte dans les quartiers d’Abidjan et dans certaines localités de l’intérieur. « Si vous apercevez une personne que vous ne connaissez pas dans votre quartier, c’est un assaillant. Arrêtez-le » ! Dixit Blé. Ainsi, est né le fameux article 125 qui consistait à acheter une boîte d’allumettes à 25 francs et du pétrole à 100 francs en vue de soumettre à la vindicte populaire des jeunes patriotes exacerbés par la haine tribale, les individus jugés au faciès. Le verdict était sans appel. Le mis en cause était incinéré de manière sommaire et expéditive au coin de rue. Aujourd’hui, c’est ce même article 125 qui va couler Blé Goudé, puisqu’il se retourne contre lui. De son la Cpi, a déjà bouclé son dossier et attend de le recevoir, pour le chef d’inculpation de crime de guerre pour lequel elle le poursuit, atteste l’avocat de Blé Goudé.

Gisèle Tienfô

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment