Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2744 du 23/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Interview / Zap Krasso, Représentant France du COJEP répond à Touré Zéguen : ‘‘Personne n’a le monopole de l’amour de Laurent Gbagbo’’
Publié le mercredi 23 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Très remonté contre Touré Zéguen pour sa dernière sortie sur l’arrestation de Charles Blé Goudé, Zap Krasso, représentant France du COJEP s’est confié à nous pour cracher ses vérités.

Quelle est votre réaction face à la version que Touré Zéguen donne de l’arrestation de Blé Goudé ?
Nous ne voulions pas répondre au frère Touré Zéguen parce que nous vivons une situation difficile qui recommande une analyse et une réaction responsables. Notre leader Charles Blé Goudé a été kidnappé et extradé dans les mains du pouvoir Ouattara dont on connaît la culture de la mort et de violence sur les personnes érigées en programme politique. Mais nous sommes tenus de réagir car l'individu n'est pas à sa première tentative de dénigrement et d'attaques inutiles contre Charles Blé Goudé. Nous nous souvenons encore de sa sortie puérile à la suite de la mutation du COJEP de groupe de pression en mouvement politique. Il est donc dans sa logique d'attaque commandée et se pose en bras armé d'un groupe d'individus ayant décidé de croquer du Charles Blé Goudé. Nous en avons ras-le-bol et nous disons à notre frère Touré Zéguen qu'il est non seulement mal placé pour juger Charles Blé Goudé mais qu’il donne une version d’une histoire qu’il n’a pas vécue à moins d’être un maillon de la chaîne de la cabale dont il parle. Touré Zéguen et son ‘’espionnite’’ aiguë, lui qui voit les traîtres partout, que va-t-il encore nous sortir quand notre leader vient d’être inculpé pour crimes de guerre et mis sous mandat de dépôt ? Diantre, pourquoi certains exilés pensent-ils être plus courageux que les partisans de Laurent Gbagbo restés au pays ? Pourquoi s’imaginent-ils être les seuls à aimer Laurent Gbagbo plus que les autres ? Charles Blé Goudé a vécu deux années de clandestinité, cela n’a rien à avoir avec l’exil caviar que lui et ses commanditaires vivent. Que Touré Zéguen arrête de faire les barbouzes de bas étage, il n’honore pas Laurent Gbagbo dont il prétend être l’un des élèves et dessert notre combat politique commun.

A lire Touré Zéguen et à vous entendre, il est facile de penser que nous assistons à une guerre de positionnement des héritiers de Laurent Gbagbo.
En ce qui nous concerne au COJEP, nous n’avons pas besoin de cela. Tous les Ivoiriens connaissent la place qu’occupe le COJEP sur l’échiquier sociopolitique en Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo ne nous a pas enseigné la félonie, mais en répondant à cette attaque, c'est juste pour dire que personne n’a le monopole de l’amour de Laurent Gbagbo ou de son enseignement politique. Touré Zéguen et ses commanditaires devraient savoir raison gardée en ce qui concerne Blé Goudé et de ne pas oublier l’histoire récente de notre pays.

Pour vous, Blé Goudé est dans le bon sens ?
Vous savez, même Dieu ne fait pas l'unanimité. Donc Charles Blé Goudé peut avoir ses défauts, nous demandons tout simplement qu'on comprenne et qu'on apprécie les actes qu'il a posés en positif pour le combat de la dignité de la Côte d’Ivoire. Il a consenti un sacrifice énorme de sa personne pour ne pas que la Côte d'Ivoire brûle plus tôt. Malheureusement, cela est arrivé. Nous n'avons pas à énumérer toutes les actions qu'il a faites pour la Côte d'Ivoire aux côtés de Gbagbo. Tout le monde sait ce qu'il a fait. On a eu à lui porter tout le poids de nos dérives. Alors qu'il n'a joué qu'un rôle, celui de défendre la Côte d’Ivoire les mains nues dans la rue. Pendant ce temps, où étaient ceux qui le brocardent aujourd'hui ? Ils continuaient leurs études. Oui, la priorité de leur priorité. Il a pratiquement mis sa vie en jeu pour le pouvoir de Laurent Gbagbo au point d'être le premier "wanted"du régime d’Alassane Ouattara pour un pouvoir qu'il n'a pas exercé. Le voilà aujourd’hui dans les geôles du pouvoir Ouattara. Ceux qui étaient dans le pouvoir et dont il était le poseur de bâches et de chaises devraient avoir de la mémoire. Blé Goudé devrait bénéficier d'un élan de solidarité de tout le monde. Nous sommes tous conscients de la situation extrêmement pénible que nous vivons, nous pensons que cela doit nous servir de catalyseur pour qu'on se soude. S'il y a une personne soucieuse de son rôle dans la classe politique ivoirienne, c'est bien Charles Blé Goudé. Il ne peut tromper personne. Continuons à l'aimer et surtout prions pour lui.

Propos recueillis par Jean-Paul Oro à Paris

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment