Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3951 du 23/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Elections municipales et régionales - Vers une participation du FPI
Publié le mercredi 23 janvier 2013  |  Le Patriote


Participation
© Ministères par Messmin
Participation de l`opposition à la vie politique: le gouvernement a rencontré le Front populaire ivoirien (FPI)
Mercredi 23 Janvier 2013. Abidjan. Cabinet du ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur et de la sécurité. Plusieurs membres du gouvernement, avec à leur tête le ministre Hamed Bakayoko reçoivent la Direction du Front populaire ivoirien (FPI)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Ce n’est plus un secret pour personne. Le pouvoir ivoirien veut des élections locales inclusives afin que les conseils municipaux et régionaux, qui sanctionneront les compétitions électorales dans les différentes communes et régions de la Côte d’Ivoire, soient composés de toutes les sensibilités politiques. Pour permettre aux Ivoiriens de tous bords politiques de participer au développement local. Et le président de la République, Alassane Ouattara, lors de son récent séjour en Allemagne, a confié que les élections municipales et régionales, initialement prévus pour demain 24 février, ont été reportées pour permettre à l’opposition ivoirienne, notamment le Front populaire ivoirien d’y prendre part. Avant d’annoncer une rencontre entre le parti à la rose et le chef du gouvernement, Daniel Kablan Duncan, en vue d’étudier ensemble les conditions de la réalisation de cette vision de réunir toutes les filles et tous les fils de la Côte d’Ivoire autour du développement. Le vendredi 18 janvier dernier, le Premier ministre, entouré des ministres d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko et du plan et du développement, Mabri Toikeusse, a échangé avec une délégation du FPI conduite par son président par intérim, Sylvain Miaka Ouréto. Des avancées, selon le patron de la primature, ont été obtenues à l’issue des discussions. Le porte-parole de la délégation du parti bleu, Sébastien Dano Djédjé, a embouché la même trompette pour indiquer que le parti frontiste repartait de la rencontre, satisfait. «Les échanges ont été enrichissants», avait-il précisé. Tout en révélant la mise en place d’un groupe de travail entre le gouvernement et le FPI, qui travaillera pendant 10 jours aux fins d’accorder les violons. Certainement que ce groupe est déjà au travail pour analyser les préoccupations ‘’spécifiques’’ du FPI, notamment, la réorganisation de la commission électorale indépendante, la sécurité des élections et du territoire national, la libération des prisonniers pro-Gbagbo, la fixation de nouvelle date des élections locales. Cela, pour parvenir à des conclusions dans le délai imparti. Surtout que c’est à la suite que le FPI doit se décider à aller ou non aux élections. Selon des indiscrétions, les négociations sont bien poussées pour que le parti fondé par l’ex-président, Laurent Gbagbo, prenne part aux joutes électorales. En tous cas, à l’occasion de la rencontre avec le Premier ministre le président du FPI a souhaité que la paix et la concorde reviennent au plus vite en Côte d’Ivoire afin que le pays réussisse dans l’unité de ses fils sa reconstruction et son développement. En effet, il a réaffirmé l’engagement de son parti à aller au dialogue pour s’accorder, selon lui, sur ce qui paraît l’essentiel pour la Côte d’Ivoire. On le voit, les discussions entamées s’acheminent vers une participation du FPI aux élections locales à venir.

Lacina Ouattra

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment