Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Message de vœux des Journalistes de Côte d’Ivoire au Président de la République, SEM Alassane Ouattara, lu par Moussa Traoré, président de l`Unjci
Publié le jeudi 24 janvier 2013  |  Ministères


Nouvel
© Présidence par Aristide
Nouvel an : La presse présente ses voeux au Président Alassane Ouattara
Mercredi 23 Janvier 2013. Abidjan. Salle des pas perdus du Palais présidentiel, Plateau. La presse nationale et internationale présente ses voeux du nouvel an au chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara. Photo: Moussa Traoré, président de l`UNJCI



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Excellence Monsieur le Président de la République;
Mesdames et messieurs les membres du gouvernement ;
Mesdames et messieurs les membres du cabinet présidentiel ;
Chers confrères et (chères consœurs) ;

Mesdames et messieurs ;

Excellence Monsieur le Président de la République ,

Il y a seulement quelques jours que les rideaux ont été définitivement tirés sur l’année 2012 et trois semaines que l’année 2013 est là ! Encore une fois, la grande famille des médias à l’occasion de vous présenter ses vœux et d’échanger avec vous.

Excellence Monsieur le Président de la République,

En cette occasion solennelle, nous vous souhaitons une excellente année 2013. En 2012 vous avez honoré tous vos rendez-vous diplomatiques et vous avez rehaussé l`image de notre pays en consolidant son retour dans le concert des Nations. Pour 2013, nous vous souhaitons la même énergie, le même dynamisme et la même santé excellente pour parcourir le monde en vue de mobiliser les ressources en faveur de la croissance à deux chiffres dans notre pays.

Excellence Monsieur le Président de la République, permettez-nous de rappeler quelques actions majeures posées en 2012 en faveur de la grande famille de la presse et qui témoignent de votre engagement à nos côtés.

Nous nous souvenons de l’envoi de 15 rédacteurs en chef en formation dans la prestigieuse école de journalisme de Lille en France. Quelques mois après, vous avez autorisé l’organisation des états généraux de la presse à Yamoussoukro.

Tout récemment encore, nous nous sommes réjouis de la libération de certains confrères détenus à la suite de la crise postélectorale.

Nous ne saurions oublier les appuis substantiels que vous avez apportés à toutes les organisations professionnelles qui vous ont sollicité durant l’année écoulée.

Nous vous remercions pour toutes ces grandes actions posées en notre faveur.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Ces gestes vont dans le sens des grandes ambitions que vous nourrissez pour votre pays notamment rassembler les Ivoiriens à travers la réconciliation nationale.

A propos justement de la réconciliation, en nous recevant ici même au palais de la Présidence, nous avions fait la promesse de vous accompagner en contribuant au retour de nos confrères exilés.

Aujourd’hui Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous sommes heureux de vous annoncer que plus de la moitié des confrères exilés sont de retour.

Cependant ont leurs comptes bancaires encore gelés. Nous travaillons actuellement à leur réinsertion avec le soutien bienveillant de notre ministre de tutelle, Madame Affoussiata Bamba -Lamine.

Au cours du même entretien, vous nous aviez demandé de recommander aux journalistes moins de militantisme et beaucoup de professionnalisme dans l’exercice de notre métier. Nous en avons fait notre credo. Durant les sessions de formations que nous initions et lors de nos tournées dans les rédactions nous n’avons de cesse de répéter ce discours pour qu’il se cristallise dans les esprits.

Dans l’intention de contribuer au repositionnement de la Côte d’Ivoire à l’international, nous comptons avec votre bienveillant concours, demander à l’Union des Journalistes d’Afrique de l’Ouest, regroupant les 15 pays de la CEDEAO, de tenir sa session annuelle à Abidjan.

Excellence Monsieur le Président de la République, nous rappelions tantôt toutes les actions posées en faveur des journalistes. D’autres actions restent encore à faire.

Un adage de chez nous dit que le fait qu’un fleuve inonde n’empêche pas qu’il pleuve là-dessus.

Nous savons votre calendrier très chargé, c’est pourquoi nous voudrions profiter de cette rencontre, pour vous faire quelques doléances.

Les journalistes de Côte d`Ivoire se sont particulièrement sentis honorés quand vous aviez accepté en 2012 d’être le premier invité 1er press club de l’UNJCI.

Cependant votre calendrier très chargé n`a pas permis la tenue de la conférence. Comme découragement n’est pas ivoirien, selon le père fondateur, le Président Felix Houphouet-Boigny, nous y croyons toujours.

Le rêve de chacun des journalistes présents ici et de tous ceux qui exercent en Côte d`Ivoire, c’est vraiment d’échanger avec vous sur les grands sujets qui préoccupent aussi bien en Côte d’Ivoire que dans le monde.

Depuis le President Felix Houphouët Boigny la presse ivoirienne n’a pas encore eu cette opportunité, et nous restons convaincus que vous êtes le président qui osera.
« In you we believe », Oui nous croyons en vous! Nous serons fort soulagés de partir d’ici avec une nouvelle date.

Excellence Monsieur le Président de la République, l’année 2012 a été éprouvante pour notre corporation. Six de nos confrères sont décédés.

A ce stade de notre propos, nous prions d’observer une minute de silence en la mémoire de Liah Ignace et Marc Koffi du "Nouveau Réveil", Camara Mourané, Kaba Taifour et Kamagaté Moussa de la "Rti" et José Stephane Koudou du "Quotidien d’Abidjan". (MERCI).

Cette situation nous interpelle. C’est pourquoi nous sommes en train de contracter une assurance Maladie qui permettra aux journalistes d’avoir accès à tous les grands centres hospitaliers du pays.

Notre vœu est que le Président de la république nous encourage et nous accompagne dans ce projet. En attendant, nous réitérons notre vœu d’accueillir un médecin pour le centre de santé des journalistes déjà construit et équipé à la Maison de la Presse.

Nous souhaitons également une révision à la hausse de la dotation du fonds de soutien et de développement de la presse pour lui permettre d’accroitre le volume de ses prestations au profit des journalistes et de leurs entreprises.

Dans la même veine, nous plaidons pour la mise en œuvre effective des résolutions des états généraux de la presse tenus le 30 aout à Yamoussoukro.

Enfin, Excellence Monsieur le Président de la République,

la grande famille de la presse vous prie de bien vouloir envisager dans quelle mesure, elle pourrait avoir des représentants au sein du Conseil Economique et Social afin de porter notre voix au sein de cette institution.

Nous ne saurions terminer nos propos sans vous réitérer nos vœux de bonheur, de paix et de développement.

Que l’année 2013 soit pour vous et pour tous vos collaborateurs une année de plénitude et de prospérité.

Que Dieu continue de vous rajeunir comme l’aigle et qu’il vous donne la sagesse du Roi Salomon pour relever les défis qui vous attendent.

Pour votre généreuse et dynamique épouse et pour les membres de votre famille, nous souhaitions une santé de fer et la réussite dans toutes les actions.

Merci!



Nouvel an : La presse présente ses voeux au Président de la république Alassane Ouattara
Publié le: 23/1/2013  |  RTI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment