Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Medias/Trois jours de suspension pour ‘La Matinale’, ‘L’Eléphant déchaîné’ interpellé
Publié le jeudi 24 janvier 2013  |  AIP


Presse
© L`Elephant Déchaîné par DR
Presse nationale: Assalé Tiémoko Antoine, Directeur général de « L`Eléphant Déchaîné »
Photo: Assalé Tiémoko Antoine, Directeur général de « L`Eléphant Déchaîné »


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Le Conseil national de la presse (CNP) a notifié mardi aux journaux concernés, sa décision de suspension pour trois parutions de ‘La Matinale’ et d’interpellation ferme du bihebdomadaire satirique ‘L’Eléphant Déchaîné’.

A l’issue de sa délibération, le 18 janvier, le collège des conseillers du CNP fait savoir que ‘L’Eléphant Déchaîné’ a attribué dans sa parution du 15 janvier au Président de la République, Alassane Ouattara, des propos qu’il n’a jamais tenus.

« Délibérant sur la question, le Conseil a entendu et fermement interpellé le Gérant et le Directeur de Publication (DP) dudit journal, et les a invités, par ailleurs, à une meilleure appropriation des techniques de la satire tenant compte de la réalité ivoirienne », souligne le communiqué du CNP daté du 21 janvier dont l’AIP a pu obtenir une copie.

Concernant ‘La Matinale’, « le Conseil relève que depuis le mois d’Août 2012, sous le fallacieux prétexte de dénoncer la dépravation des mœurs, ce quotidien sert aux lecteurs, une forme de pornographie épistolaire ». L’organe de régulation de la presse écrite en Côte d’Ivoire précise qu’en dépit de l’avertissement qu’il avait lancé au journal en vue de mettre un terme à cette pratique, il est demeuré constant en publiant régulièrement ce même contenu obscène.
Le CNP souligne également qu’il a convoqué à son siège le DP et l’auteur de l’article pour évoquer avec eux la violation que constitue la publication de tels écrits dans un journal d’informations générales, ajoutant que seul ce dernier a répondu à la convocation. Une autre convocation du DP et de l’auteur de l’article, pour le 18 janvier, est restée sans réponse des agents concernés.

Aussi, statuant sur les faits, le CNP a-t-il estimé que conformément à l’article 21 de la loi du 14 décembre 2004 portant régime juridique de la presse, ‘La Matinale’, « publication d’informations générales pas astreinte à ce titre, aux mêmes conditionnements légaux que les publications pornographiques », s’est rendu coupable de violation de la loi sus-mentionnée.
« Qu’en conséquence, le Conseil a décidé de la suspension dudit quotidien pour une durée de trois (3) jours à compter de la notification de la décision », indique le communiqué du CNP. Le texte ajoute que Les Editions "Dunuya Communication", société éditrice de ‘La Matinale’, disposent d’un délai de 30 jours pour faire appel devant la juridiction administrative compétente.
Avec cette suspension, ‘La Matinale’ sera absente des kiosques à journaux les mercredi 23, vendredi 25 et samedi 26 janvier, le jeudi 24 étant jour férié chômé payé en Côte d’Ivoire, en raison de la célébration du Maoulid, commémorant la naissance du Prophète Mouhammad (PSL).

(AIP)
kkp/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment