Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Région

Bouaflé : La SFFE veut s’impliquer dans l’alphabétisation des filles de maison
Publié le jeudi 24 janvier 2013  |  AIP




 Vos outils




Bouaflé – Le directeur régional de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant (SFFE), N’Goran Alexis, a décidé de s’impliquer dans l’alphabétisation des filles de maison, appelées communément "bonnes".

Lors d’une interview mercredi à l’AIP, N’Goran Alexis a indiqué que les filles de maison, en majorité analphabètes, seront recensées afin de suivre une formation d’alphabétisation à l’Institution de formation et d’éducation féminine (IFEF), avec la permission de leurs patronnes.
"Si ces filles, qui tiennent le foyer quand les parents sont absents, ne savent ni lire, ni écrire, elles constituent un danger pour toute la famille. Car, elles peuvent confondre des médicaments préjudiciables pour l’enfant dont elles ont momentanément la garde", a-t-il expliqué, en marge de la cérémonie d’installation de la direction régionale dans ses nouveaux locaux au quartier Koblata.

Selon N’Goran Alexis, la formation des filles de maison sera gratuite et dispensée par des enseignantes mises à leur disposition.

C’est pourquoi, il a invité les patronnes à trouver un temps libre pour leurs servantes, afin qu’elles suivent cette formation sans difficultés.

"Nous pensons que plusieurs maitresses de maison comprendront notre initiative car, celles-ci considèrent souvent ces servantes comme leurs propres filles", a-t-il souligné, ajoutant que les enfants sont plus attachés aux filles de maison qu’à leurs parents souvent absents pour des raisons de travail.

M. N’Goran a, par ailleurs, fait savoir qu’une sensibilisation sera faite auprès des maitresses de maison pour permettre à leurs employées, payées à la fin du mois, d’épargner au moins la moitié de leurs revenus.

Cette épargne servira à payer le matériel nécessaire en vue de les installer dans le tissu socio-économique juste après l’apprentissage d’un métier à l’IFEF, a-t-il ajouté.

"La direction s’engage à les aider dans ce sens en leur donnant également des cours de comptabilité qui sera nécessaire dans leur vie professionnelle", a aussi déclaré N’Goran Alexis, rappelant que ces servantes seront appelées à se prendre en charge un jour.

Logée jadis dans les locaux de l’IFEF, la direction régionale de la SFFE possède quatre services qui sont, entre autres, le service action communautaire et mobilisation sociale, le service protection de la famille de la femme et de l’enfant, et le service de la documentation et du personnel.

(AIP)
Zaar/kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment