Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3952 du 25/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Apaisement
Publié le vendredi 25 janvier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bientôt, nous irons aux élections locales. C’est notre moment de prédilection. Le peuple affectionne tant ces périodes. Il use et abuse de son titre de détenteur du pouvoir. Bon enfin, c’est ce qu’on nous dit dans le système démocratique. Qu’à cela ne tienne. Des gens se lèchent les babines, au fur et à mesure qu’approche l’échéance. Ils auront l’occasion d’arracher des strapontins et des subsides aux hommes politiques. Avec les flatteries et les flagorneries, ils auront des billets de banques. Espérons que nous y irons dans la paix et la réconciliation retrouvée. Pour sûr, on aura beaucoup de candidats. La rivalité sera de taille. Le symbole de la vitalité de notre démocratie. Le démon sera certainement dans la place. Il faut exorciser la surface. On parle et déparle de parachutage de candidats. Attention à l’atterrissage ! Le sauvetage peut bien tourner au naufrage. A la nage, le rivage n’est pas souvent proche. En tout cas, la fièvre monte d’un cran, chaque jour un peu plus. La bataille sera rude entre les investis, les cautionnés et les candidats indépendants.

Le peuple aura le grand privilège d’arbitrer ces joutes. On a commencé à lui faire la cour. Il est l’objet de toutes les attentions et sollicitudes. On attend donc avec empressement le jour du scrutin, pour voir qui aura le suffrage des électeurs. En tout cas, une élection est toujours bonne quand elle se déroule sous le prisme du fair-play. Elle a l’avantage de jauger les forces en présence et de connaitre les aspirations des populations. Sans doute, il y aura des vainqueurs et des vaincus. L’essentiel est de prendre les choses avec philosophie et sagesse. La vie ne s’arrête pas à une compétition électorale. Il y a forcément une vie après. Les candidats attendent l’ouverture de la campagne. L’opinion, elle, souhaite la participation du Front Populaire Ivoirien et de ses relais. Les signes de cette perspective sont bien visibles depuis que l’ancien parti au pouvoir a commencé à prendre part au dialogue républicain et affiche de bonnes dispositions d’esprit. Il faut souhaiter qu’il prenne toute sa place dans la vie politique. C’est un enseignement de l’histoire que la politique de la chaise vide n’a jamais payé

Bakary nimaga

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment