Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3952 du 25/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Présentation des vœux de la presse au Chef de l’Etat / Alassane Ouattara aux journalistes : “Vous avez un rôle essentiel à jouer dans la transformation des mentalités”
Publié le vendredi 25 janvier 2013  |  Le Patriote


Nouvel
© Présidence par Aristide
Nouvel an : La presse présente ses voeux au Président Alassane Ouattara
Mercredi 23 Janvier 2013. Abidjan. Salle des pas perdus du Palais présidentiel, Plateau. La presse nationale et internationale présente ses voeux du nouvel an au chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara.



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Pour la deuxième fois en deux ans, l’ensemble des médias, nationaux et internationaux, exerçant sur le territoire ivoirien était convié au Palais Présidentiel du Plateau.

Comme en 2012, ils étaient encore nombreux, peut-être même plus, mercredi après-midi, à la Salle des Pas perdus, pour la désormais traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de la presse au Président de la République, Alassane Ouattara.

Des journaux papiers aux journaux en ligne en passant par les médias audiovisuels, ils étaient tous là, pour certes souhaiter la bonne année au Chef de l’Etat, mais surtout pour lui porter les préoccupations de leur secteur.

C’est d’abord le président du GEPCI (Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire), M. Amédée Assi, qui a saisi cette opportunité, pour dépeindre un tableau sombre de l’environnement économique de la presse. « Nous continuons toujours d’assister à une chute vertigineuse des chiffres de ventes et de publicité, du fait de la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs et de la concurrence des nouveaux médias dont l’Internet», a-t-il relevé. Toutefois, reste persuadé M. Assi, la mise en œuvre des recommandations des Etats généraux de la presse et du PND (Programme National de Développement) permettra d’améliorer l’environnement économique et social du secteur de la presse. En attendant, il a plaidé, dans l’immédiat, pour l’annulation des arriérés fiscaux au 31 décembre 2012 et la reconduction des exonérations fiscales, le renforcement des capacités financières du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP), l’accessibilité des journaux privés à l’imprimerie de Fraternité-Matin, avec à la clé l’application d’un prix de référence compris entre 35 et 40 FCFA (pour chaque exemplaire).

« La plupart de ces mesures faisaient partie des engagements que vous avez pris devant la presse l’année dernière. Vous êtes un homme de parole et vous l’avez démontré à plusieurs reprises. Nous ne doutons pas que vous donnerez en 2013 à votre presse les moyens d’être professionnelle et viable », a conclu Amédée Assi.

Ensuite, le président de l’UNJCI (Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire), Moussa Traoré, a rappelé quelques actions fortes posées par le Chef de l’Etat et son gouvernement en faveur du monde de la presse, entre autres l’envoi de 15 rédacteurs en chef en stage d’immersion à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), l’organisation des Etats généraux de la presse, la libération de certains journalistes détenus à l’issue de la crise postélectorale, le retour des journalistes exilés…Puis, il a, à son tour, égrené un chapelet de doléances, à savoir la révision à la hausse de la dotation du FDSP, l’application des résolutions des Etats généraux de la presse, la présence des représentants de la presse au Conseil économique et social, ou encore la participation du chef de l’Etat au Press Club de l’Unjci.

Après avoir écouté attentivement ses hôtes, le Président Alassane Ouattara a réitéré sa volonté d’œuvrer pour une presse plus professionnelle en Côte d’Ivoire.

C’est ainsi, qu’à la suite des actions majeures posées en 2012 notamment le stage des rédacteurs en Chef à Lille, l’achat de la rotative de Fraternité-Matin et l’appui financier apporté au FDSP, il a révélé que deux chantiers majeurs cristalliseront cette année son énergie et celle de son gouvernement. Il s’agit, a fait savoir le président Ouattara, de « la migration de l’analogique vers la TNT (Télévision terrestre numérique), et de la libération de l’espace audiovisuel». L’avènement de la TNT, selon lui, évolue. « Un comité interministériel travaille sur le projet pour que nous le réussissions d’ici à 2015 », a-t-il fait savoir. S’agissant de l’autre chantier, le président Ouattara a indiqué que tous les décrets définissant les règles de la concurrence et les conditions d’exploitation ont été signés. « Reste l’appel à manifestations d’intérêts », a-t-il précisé. Pour 2013, le Chef de l’Etat envisage le renforcement des capacités des journalistes et une plus grande professionnalisation des acteurs du monde de la presse. Aussi promet-il de renforcer la couverture du pays par la RTI (Radiodiffusion Télévision Ivoirienne). Les travaux de réhabilitation des émetteurs endommagés, durant la décennie de crise, se poursuivront. « Vous avez un rôle essentiel à jouer dans la transformation des mentalités.

En exerçant votre profession avec détermination, vous pouvez contribuer au rayonnement de la Côte d’Ivoire », a-t-il dit aux journalistes, en demandant des «critiques objectives des choix économiques et institutionnelles» du gouvernement. « Amener les Ivoiriens à cultiver la fraternité, l’hospitalité, à avoir de l’espérance et à aimer le travail » a exhorté le président Ouattara, en présence des membres de son cabinet et également du ministre de la Communication, Mme Affoussiata Bamba-Lamine. Enfin, le Chef de l’Etat a rassuré ses visiteurs que lui et son gouvernement continueront d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes. Tout comme il s’est engagé à faire de la Côte d’Ivoire une « nation forte » et « un pays émergent où chaque habitant bénéficie des effets du développement, chaque enfant puisse aller à l’école, chaque jeune puisse avoir du travail, chaque femme puisse avoir du crédit pour financer son projet».

Y. Sangaré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment