Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L`Express N° 003 du

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

DGI / 11ème édition du prix d’Excellence : Les valeurs professionnelles et morales récompensées
Publié le vendredi 25 janvier 2013  |  L`Express




 Vos outils




La onzième édition du prix d’excellence de la Direction générale des impôts (DGI) s’est tenue, le 27 décembre 2012, à Abidjan. Agbara Kouadio Soroboua, Contrôleur des impôts, s’est adjugé la palme.
Institué depuis 2000, le prix d’excellence de la Direction Générale des Impôts (DGI) a soufflé sa onzième bougie, cette année. Pour cette 11ème édition, c’est le Centre des conférences du ministère d’Etat, ministère des Affaires étrangères, qui a servi de cadre à la célébration de ces meilleurs services et agents de la DGI, le jeudi 27 décembre dernier. Et ce, en présence des autorités gouvernementales et des administrateurs du monde des finances. Parrain de cette cérémonie, le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan, a traduit le soutien du Gouvernement à la DGI. Kablan Duncan a relevé que cette célébration de l’excellence est l’une des priorités du président Alassane Ouattara, animé par le souci d’inciter à la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire. «Il s’agit de mettre à l’honneur le savoir-faire ivoirien. Honorer les plus méritants et sanctionner ceux qui s’adonnent à la médiocrité. Cette politique de bonne gouvernance renforce la qualité du service et permet d’asseoir la crédibilité de la DGI», a indiqué le chef du Gouvernement. Pour le Directeur général des impôts, Pascal Kouakou Abina, ces distinctions instaurées par la DGI visent à promouvoir les valeurs professionnelles et morales des agents.

Il s’agit de mettre à l’honneur le savoir-faire ivoirien

Elles permettent également de consolider l’image de marque de la DGI par l’instauration d’une saine émulation en son sein. «Cette administration financière s’est inscrite, depuis quelques années, dans une démarche qualité qui vise à offrir, à tous les contribuables, nos clients, un service public de qualité, en les plaçant ainsi au centre de l’action et des préoccupations de la DGI», a expliqué le premier responsable de la DGI. Pour atteindre cet objectif, la DGI s’est dotée d’une charte d’éthique consensuelle axée sur les principes et valeurs devant guider les comportements des agents dans l’exercice de leurs fonctions. Présentant le tableau des performances réalisées par son administration durant l’année 2012, Pascal Abinan a révélé que la recette s’élevait à 1.095 milliards FCFA pour une réalisation de 1.194 milliards FCFA. Soit un écart positif de 99 milliards FCFA. « Ces résultats démontrent que les méthodes mises en œuvre pour valoriser le capital humain ont permis de promouvoir, au sein de la DGI, les qualités professionnelles nécessaires à l’accomplissement de leur mission », a noté le Directeur Général des Impôts. Plusieurs prix ont été attribués au cours de cette soirée d’excellence. Ce sont le prix des meilleurs agents des services d’assiette, de contrôle fiscal, d’encadrement, des services techniques, des services de recouvrement, des services administratifs, des personnels spécialisés et le prix de l’innovation. Agbara Kouadio Soroboua, Contrôleur des impôts, agent d’assiette au Service d’assiette des impôts divers de Koumassi, lauréat du prix du meilleur service d’assiette, a été sacré lauréat des lauréats, en enlevant le prix du meilleur agent de la Direction Générale des Impôts. Pour rappel, ces prix d’excellence ont été décernés après un travail savamment mené par un jury, sur la base du respect de la charte d’éthique et de bonne gouvernance de la DGI.
PAR JERÔME N’DRI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment