Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 999 du 26/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Coût du pain/Les boulangers tranchent : La baguette maintenue à 150 FCFA - Les revendeurs en colère
Publié le samedi 26 janvier 2013  |  Le Mandat


Menace
© Le Nouveau Consommateur Hebdo par DR
Menace d’augmentation du prix du pain


 Vos outils




Après la hausse des prix du carburant et du gaz, les yeux sont désormais rivés vers les guichets de boulangeries. Le prix du pain va connaître ou non, une augmentation ? Voici les grandes décisions des boulangers de Côte d’Ivoire au cours d’une Assemblée générale extraordinaire.
Le mécontentement généralisé en Côte d’Ivoire, au lendemain de la hausse des prix du carburant sans plomb et du gaz domestique, risque à nouveau de refaire surface. Au cours d’une Assemblée générale tenue le mercredi 23 janvier dernier à Yopougon, les boulangers ont arrêté de grandes décisions pour la bonne de leur activité. La baguette de pain que ces opérateurs économiques livrent à 85 ou 90 FCFA aux revendeurs, passera à 125 FCFA dès mi-février prochain. Soit un surplus de 30 FCFA sur le coût de la baquette. Cette augmentation aura-t-elle une incidence sur le prix de la baguette qui est à 150 FCFA présentement ? Selon Barry Hyoussouf, président des boulangers de Youpougon, ce point n’est à l’ordre jour. «Les revendeurs ne pourront procéder à aucune augmentation sur le terrain puisque tout le monde sait que la baguette est à 150 FCFA. Nous veillerons à ce que le prix soit respecté», a-t-il prévenu. Par ailleurs, les revendeurs ne cachent pas leur colère face à une telle décision des boulangers. Ils menacent de répercuter cette marge sur les consommateurs. «Si les boulangers passent la baquette à 125 FCFA, nous allons faire de même. Qui payera la différence de 30 FCFA ? C’est certainement les consommateurs. Nous attendons l’entrée en vigueur de la mesure pour aviser», prévient un revendeur sous le couvert de l’anonymat. Le secteur de la redistribution de pain est un milieu qui regroupe plusieurs personnes sans emploi. En effet, les revendeurs, n’emprunteront plus le chemin des boulangeries. Puisque tous les consommateurs iront directement à la boulangerie faire leur emplette. Et cette situation pourrait causer l’inactivité de certains Ivoiriens qui ont fait de la revente du pain, leur activité principale. On comprend aisément la menace d’une éventuelle augmentation du prix du pain qui pointerait à l’horizon. Les Ivoiriens qui commencent difficilement à s’habituer à la nouvelle donne, meublée de surprises de toute sorte, se font déjà à l’idée que le prix de la baguette de pain pourrait connaître une hausse dans les jours à venir. Ainsi donc, dans les communes de Treichville, Marcory et Koumassi, selon des informations, cet autre aliment de base de nombreuses populations, vendu à 150 FCFA, la baguette, se négocie souvent à 200 FCFA. L’on comprend dès lors, l’urgence de solutions idoines, comme celles que recherchent en ce moment, le ministère de tutelle et les boulangers professionnels. C’est dans ce cadre que le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Jean-Louis Billon est régulièrement en concertation avec les principaux acteurs de la filière pain afin de trouver une issue heureuse arrangeant aussi bien les professionnels du secteur que les Consommateurs de Côte d’Ivoire. Comme ce fut le cas, en août 2012 où, les Consommateurs ont pratiquement échappé à une exposition de spéculations de tout ordre.

BENJAMIN SORO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment