Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2746 du 26/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Installation de commissions locales de Cocody et de Yopougon / Charles Konan Banny : ‘’Personne n’est expert de la réconciliation, c’est une œuvre collective’’
Publié le samedi 26 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan


CDVR
© Ivoire-Presse par FN
CDVR / Le personnel présente ses vœux au président Banny
Mercredi 9 janvier 2013. Abidjan.Siège de la Commission Dialogue vérité et réconciliation (CDVR) à Cocody Mermoz. Le personnel présente ses vœux du nouvel an au président Charles Konan Banny


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Comme annoncée le 10 janvier dernier, l’installation des 23 commissions locales de la Commission Dialogue, vérité et Réconciliation (CDVR) est dans sa phase pratique. Pour joindre l’acte à la parole, le président de ladite institution, Charles Konan Banny a investi successivement à l’hôtel communal de Cocody et à la mairie de Yopougon 33 commissaires locaux dont 11 membres pour la commission de Cocody et 22 pour celle de Yopougon. C’était le mercredi 23 janvier dernier. Ainsi, 10 missions principales sont contenues dans la feuille de route remise par le président Banny à ces différents commissaires locaux. Il s’agit, entre autres pour eux, de proposer des procédures pour le dialogue communautaire et intercommunautaire, d’établir une typologie des crimes et des violations au niveau local, de présélectionner les cas de violation les plus graves et les plus symboliques, de faire une estimation des préjudices subis par les victimes…etc. Pour le président de la CDVR, ce processus qui se veut ouvert et inclusif vise à permettre au plus grand nombre d’Ivoiriens de prendre part à la réconciliation nationale. «Chaque Ivoirien doit faire de ce processus son affaire. Personne n’est expert de la réconciliation, c’est une œuvre collective. Et la Côte d’Ivoire a, en elle, les éléments nécessaires pour redevenir ce pays de fraternité, d’acceptation mutuelle et de droit à la différence. Les Ivoiriens ne doivent plus avoir peur les uns des autres», a-t-il souhaité. Aux nouveaux commissaires locaux, le président Banny a demandé d’aller au-delà des 10 missions essentielles qui leur ont été assignées à travers le dialogue de proximité pour ‘’chasser’’ la guerre et la haine. «Ce qu’on nous demande est immatériel et délicat. On ne vous a pas donné des postes, mais, on vous a mis en mission. Vous devez créer la cohésion sociale qui agira sur les esprits et les cœurs. Car, c’est ce facteur immatériel qu’est la confiance qui nous manque aujourd’hui pour amorcer notre développement», a conseillé Charles Konan Banny. Pour la coordonnatrice de la CDVR pour le district des lagunes, Kouamé Odette, la commune de Yopougon a un cachet particulier. Car, soutient-elle, en plus de sa population dense et diversifiée, la commune de Yopougon a beaucoup souffert de la crise post-électorale. Pour ce faire, poursuit-elle, la tribune d’échanges qu’offre la CDVR permettra de contribuer à la reconstruction morale de ladite commune. Elle a, en outre, rassuré les nouveaux commissaires locaux de l’engagement de la CDVR à pourvoir à tous leurs besoins pour l’accomplissement de leurs tâches. Au nom de ces nouveaux missionnaires de la paix, MM. Oga Léon et Koné Seydou, se sont engagés au respect de leur feuille de route et ont promis faire œuvre utile afin de faire de la réconciliation une réalité. Le choix des commissaires locaux, il faut le rappeler, est fait par la CDVR et son président après consultation des chefs traditionnels, des leaders communautaires et d’opinion des différentes localités.

L.Barro

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment