Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2746 du 26/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Côte d’Ivoire-Tunisie, les entraîneurs déjà sur le terrain : Sami Trabelsi - “Les Eléphants ont des défaillances” Sabri Lamouchi: “ Ils montreront un nouveau visage”
Publié le samedi 26 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan


CAN
© Autre presse par Lamouchi.jpg
CAN 2013/Groupe D : Les Elephants battent les Eperviers du Togo (2-1)
Mardi 22 janvier 2013. Rustenburg. La Côte d`Ivoire réussi son entrée dans cette CAN en venant difficilement à bout du Togo (2-1). Photo : Sabri Lamouchi


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le sélectionneur de la Tunisie, Sami Trabelsi, et celui de la Côte d’Ivoire, Sabri Lamouchi, ont animé chacun hier vendredi 25 janvier 2013, une conférence de presse, à Rustenburg, avant leur opposition dans le groupe D, dans l’après-midi.

C’est le patron de l’encadrement technique des Aigles de Carthage, Sami Trabelsi, qui a ouvert les hostilités à la salle de conférence du Stadium Bafokeng de Rustenburg. Sami Trabelsi s’est d’abord réjoui de la victoire de son équipe sur l’Algérie mardi dernier, avant de faire savoir que pour ce match de cet après-midi contre la Côte d’Ivoire, il espère que ses joueurs l’aborderont avec plus de sérieux. “L’une des deux nations peut se qualifier en cas de victoire. On espère être qualifié avant le dernier match du groupe”, croit-il. Toutefois, il reconnaît que son équipe va affronter une formation de la Côte d’Ivoire qui a d’énormes qualités et qui joue avec son expérience et surtout ses individualités. Cela l’effraie-t-il? Pas du tout! Le technicien tunisien affirme mordicus que son équipe ira le plus loin possible dans ce tournoi. Pour cet entraîneur, la Côte d’Ivoire ne l’effraie pas: “Elle a montré qu’elle a des défaillances. Je ne sais pas pour quelles raisons, elle n’arrive pas à gagner le trophée avec les nombreux joueurs de qualité qu’elle a. La Côte d’Ivoire n’est pas imbattable”. Avec trois points au compteur, la Tunisie devra affronter la Côte d’Ivoire avec 85% de son effectif qui a affronté l’Algérie mardi dernier. “Le football, c’est le jeu collectif et il n’y aura pas de changement dans mon équipe”, a conclu Sami Trabelsi, très détendu durant la conférence de presse. 45 minutes après, se présente dans le même décor, Sabri Lamouchi, le sélectionneur des Eléphants, ainsi que deux de ses joueurs, en l’occurrence Traoré Ismaël et Arouna Koné.

La rectification du tir attendue par Lamouchi
Pour Sabri Lamouchi, les Eléphants ont très mal joué mardi dernier, face aux Eperviers du Togo. Pour lui, l’essentiel était de prendre les trois points pour cette entrée en lice. Sabri Lamouchi espère montrer un nouveau visage lors du match de cet après-midi. Réagissant face aux observations formulées par le sélectionneur tunisien (Ndlr : défaillances dans le jeu des Ivoiriens), Sabri Lamouchi a assuré que le groupe a les qualités pour faire la différence ce jour. Toutefois, il reconnaît que lors du dernier match, la Tunisie a joué ‘’à l’Italienne’’. “Nous sommes prévenus”, annonce-t-il. Est-ce le match de la vie ou de la mort? Lamouchi n’y pense pas trop. “Pas forcément décisif. Le vainqueur sera certain d’être qualifié. C’est la prestation de mon équipe qui compte. Je m’attends à un match difficile et je m’attends à une autre prestation des Eléphants”, a-t-il coupé court. Il a révélé avoir eu des entretiens individuels avec ses joueurs après le match face aux Togolais. Et que tout le groupe est unanime que la prestation n’a pas été bonne. Sans trop rentrer dans les détails de ce qui n’a pas marché contre le Togo, Sabri Lamouchi a fait remarquer que la chaleur a joué contre ses joueurs. “Je n’ai pas reconnu mes joueurs”, avoue-t-il. C’est collectivement que les Eléphants arriveront à gagner quelque chose, souligne-t-il. Arouna Koné et Traoré Ismaël qui l’ont épaulé lors de la conférence, ont précisé que les Eléphants ont à cœur d’aller loin dans cette compétition. «Nous avons l’une des meilleures attaques à l’heure actuelle. La Tunisie joue bien défensivement mais nous aurons les moyens de faire sauter leur verrou. En tout cas, si l’équipe ivoirienne a de la réussite, les Tunisiens auront fort à faire. Si nous avons l’envie de gagner et surtout la détermination, c’est sûr qu’on fera un bon match, aller le plus loin possible et essayer de remporter cette Can», a confié Arouna Koné qui est heureux de revenir en sélection nationale après une longue période d’absence.

Annoncia Séhoué, envoyé spécial

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment